Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 09:33

troncocneuse.jpgPour la réorganisation de Bron PDC prévue en novembre, La Poste a proposé aux agents d’intégrer la partie sécable au casier des quartiers lettes. Les jours non sécable, le facteur d'équipe ne ferait plus les travaux intérieurs de « sa tournée », mais uniquement les travaux extérieurs. Le temps du piquage il serait utilisé à faire de l'entraide puis  une fois que les facteurs ont piqué leur tournée le FE récupère ses portions de voie à distribuer sur les différents casiers de l'équipe ».

Si cette mesure devenait effective, le facteur d'équipe n'aurait plus de tournée et deviendrait automatiquement rouleur. Son rôle consisterait de fait à combler les absences ou, plus simplement, à faire le bouche trous. Il serait Sans Distribution Fixe !!!

Belle perspective d'avenir pour les facteurs d'équipe qui, à la base avaient la garantie d'avoir une tournée et assuraient les remplacements planifiés à l'intérieur de l'équipe sur les journées de sécable !

 Encore plus fléxible !!!

En intégrant les parties sécables sur les QL, les encadrants auraient bien vite fait d'exiger que les facteurs fassent la sécable en cas d'absence inopinée – les pressions pour inciter les agents à sécabiliser étant d'ailleurs courantes à l'heure actuelle sur BRON ! De fait, la sécable ferait partie intégrale de la tournée du facteur.

SUD dénonce ces pratiques inacceptables qui n'ont d'autre but que de diminuer les moyens de remplacement et donc de supprimer des emplois à terme, le tout, en dégradant les conditions de travail des agents avec le bonus zéro tournée à découvert ( traduisez « malus » ! ) qui permet à l'employeur de retirer 30 euros sur la prime d'équipe du méchant facteur qui refuse de faire la sécable en cas d'absence inopinée !

 

Après Villeurbanne et ses 3 Jours de sécable par semaine le projet proposé à Bron est un nouveau palier vers la Fin des tournées titulaires. 

 

Repost 0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 09:29

42heures

Rappelez vous : lors de la mise en place de Facteur d’Avenir en 2007, et même encore il y a quelques mois, La Poste affirmait avec force « impossible de mettre un scénario à 42h voir même à 40 h car ça serait trop dur pour les facteurs ». Aujourd’hui, en 2013 et grâce à l’innovation le 42h c’est faisable !

Dans les nouvelles réorganisations, la DOTC 69 a pris l’habitude de proposer aux facteurs un scénario à 42 h sur 6 jours. La Poste le vend comme un scénario à 35 heures !!! Le facteur ferait donc 35 heures sur 5 jours avec un repos par semaine. Sauf que les tournées sont calibrées sur une DHT à 42 heures. 

Ce qui se traduit bien entendu par une augmentation de la charge quotidienne aussi bien pour les tournées que les parties sécables. Mais c’est surtout l’occasion pour la Poste de supprimer un maximum de tournées.

Titulaire aujourd’hui, rouleur demain !!!

Repost 0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 09:18

1017 plan alerte caniculeTravailler dans des locaux surchauffés est non seulement pénible, mais peut présenter un risque pour la santé des agents. D’abord, une note éditée par le Siège le 30 juin  2009 prévoit que l’encadrement puisse octroyer des pauses supplémentaires et n’exige pas du personnel les mêmes rendements et cadences de travail. Mais on n’attendra pas étourdissements ou malaise pour faire valoir son droit de retrait, individuel ou collectif, et exiger de la boîte qu’elle prenne des mesures immédiates et qu’on ne cuise pas au travail.

Si vous arrêtez le travail, vous devez en avise  immédiatement votre supérieur, et consigner par écrit dans le registre du CHSCT le motif qui vous empêche de travailler (température trop élevée...). La direction n’a le droit ni de vous menacer de toucher à votre salaire, ni de vous obliger à reprendre le travail. Bien qu’étant un droit, l’usage du droit de retrait est bien une épreuve de force, et plus on se sait légitime et on est nombreux-ses, plus la boîte nous écoute et répond à nos demandes !

 

Repost 0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 08:21

220px-2010-10-02_manifestation_Paris_2-copie-1.jpgLe départ de Jean Paul Bailly ne changera rien à la politique de La Poste, et, reports de réorgs ou pas, nous voyons nos bureaux se faire attaquer les uns après les autres. Seule notre force collective arrêtera les suppressions d’emplois et de tournées, la sécabilité et le flicage !  

Nous savons bien que la direction de La Poste est loin d’être notre seul adversaire. Le gouvernement Hollande-Ayrault se fait le champion de l’austérité, et ose lancer une contre-réforme des retraites pire que celle de Sarkozy : le rapport Moreau parle de 44 ans de cotisations ! Derrière cette énième réforme des retraites, c’est la question de la répartition des richesses qui est posée. Alors que les profits s’accumulent du côté des grandes entreprises, il est injuste de travailler plus longtemps, pour des salaires de misère et avec la peur du chômage au ventre ! 

Dans ces conditions, nous devons consciemment nous préparer à une lutte qui regroupe non seulement tous les bureaux mais aussi tous les métiers de La Poste (Colis, Enseigne, Courrier...). Il faut préparer un mouvement d’ensemble, un mouvement qui cherche à fédérer toutes les colères, à La Poste et ailleurs !

 

SUD - Solidaires, CGT, FO et la FSU appellent à une

grève nationale le 10 septembre 2013 !!!


TOUTES et TOUS EN GRÈVE le 10 septembre 2013, contre les réorganisations, pour nos salaires, pour nos retraites !

 

 

 

 

Repost 0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 13:00
piquet-de-greve-PIAC-ST-Q-F-31-05-2013.JPG70 % des personnels de la PIAC de SAINT QUENTIN FALLAVIER – centre de tri d'entraide de LA POSTE- étaient en grève ce vendredi 31 mai 2013 afin de protester contre la fermeture de la PIAC prévue au plus tard le 31 décembre 2014 : l'annonce de la fermeture du site leur a été faite le 19 mars 2013.

Les reclassements des personnels du centre d'entraide de ST QUENTIN FALLAVIER devraient être effectifs, mais en revanche,les agents ( une cinquantaine environ ) n'ont aucune confirmation écrite, ils n'ont que la parole de leurs encadrants !

La plupart serait reclassée sur la PIC AIN RHONE – centre de tri régional de LA POSTE situé à ST PRIEST (RHONE )- et ce, dès juin 2013 pour certains d'entre eux alors qu'ils n'ont toujours aucune notification quant à leur future affectation ! L'angoisse des agents est plus que compréhensible : sur quel poste de travail seront- ils affectés, quels vont être les horaires de travail proposés, comment gérer les gardes d'enfants pour les agents concernés, quelles seront les incidences sur la vie privée... autant de questions sans réponses !

D'autres, qui ne postulent pas pour la PIC AIN RHONE, ne savent rien de leur avenir professionnel : LA POSTE leur a simplement fait comprendre qu'ils pourraient intégrer la distribution du courrier,rien de réjouissant sachant que la plupart des agents des centres de tri ont quitté cette activité à cause des conditions de travail toujours plus dégradées. Reste l'Enseigne – le guichet – où le potentiel de vendeur est devenu indispensable. D'ordinaire, lorsque des sites ferment, LA POSTE déploient ses conseillers mobilité vers les agents à reclasser.Or, à ce jour, sur la PIAC de SAINT QUENTIN FALLAVIER, aucun conseiller ne s'est déplacé ! L'assistante sociale en charge du site est débordée et a donc du mal à répondre aux attentes des personnels de la PIAC. Pour couronner le tout, les agents subissent la pression de l'encadrement par le biais d'un flicage continuel !

La grève du 31 mai 2013 était donc l'occasion pour les personnels de la PIAC de ST QUENTIN FALLAVIER de revendiquer le maintien des emplois, des reclassements correspondant aux attentes des agents,l'arrêt des pressions,sans oublier la revalorisation des salaires avec le grade II.1 de base pour tous : à l'heure actuelle, sur la PIAC, comme dans l'ensemble des centres de tri de LA POSTE, des agents sont toujours en classe I alors qu'ils font du pilotage de machine, activité correspondant à une qualification de classe II.Les personnels concernés sont ainsi sous payés !

Deux préavis de grève ont été déposés dans ce sens, l'un par la Fédération SUD PTT et l'autre, par SUD TMT qui regroupe les adhérents SUD rattachés à la Direction du Réseau Logistique ( gérant les centres d'entraide de LA POSTE au niveau national ).

Les revendications des agents de la PIAC de ST QUENTIN FALLAVIER sont pour la plupart communes à celles des autres PIAC en FRANCE (victimes elles aussi d'un plan d'ensemble récemment décidé par LA POSTE comme en témoigne la fermeture des centres d'entraide de VALENCIENNES, CESTAS, EVREUX et MITRY-MORY ) et, plus globalement, à celles des autres centres de tri ( appelés PIC et CTC ) , d'où le préavis de grève national déposé par la Fédération SUD


Repost 0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 14:00
actuposte.jpgDistribution en binôme : Le co-voiturage s’exporte au Courrier : une tournée voiture pourra emmener avec elle une tournée piéton ou vélo afin de la déposer à son premier PDI. Pour la Poste que du bonheur ! Cela permet de faire des économies de véhicules et d’essence et de réduire les temps de haut-le-pied des tournées vélo ou piétons et donc d’alourdir encore la charge de courrier. En début de semaine, les tournées voiture ont la PNA à livrer et il n’est pas certain que tout rentre dans la voiture...

Reste la coordination entre les deux tournées : le risque de voir les temps d’attente se rallonger pour l’un ou pour l’autre en début ou fin de tournée est très grand (tournée plus chargée qu’une autre, CDD ou un remplaçant sur l’une des deux tournées, rythme de travail de chacun-e) avec les tensions entre agents qui vont avec ! Cela entrainera souvent des dépassements horaires. Non payés ?

Séparation Travaux Extérieurs/Travaux intérieurs : La grande idée de nos dirigeants, c’est de faire faire le tri et la préparation de la tournée par une catégorie de personnel et la distribution par d’autres! Pour les positions qui feront des travaux intérieurs, ce seront les cadences de préparation car un agent aura 2, 3 ou 4 tournées à préparer avec la pression des distributeurs/trices pour avoir la tournée à disposition le plus rapidement possible.
Ces agents serviront aussi de volant de remplacement pour les tournées à découvert. Intérêt pour La Poste : des tournées plus longues, donc moins de quartiers, moins de haut le pied, moins de voitures. Cela permettra de supprimer encore plus d’emplois. Mais factrices et facteurs ne maitriseront plus leur travail et distribueront un courrier qu’ils n’auront pas préparé, et feront une tournée qu’ils n’auront pas visualisée tandis que les trieurs prépareront une tournée qu’ils ne connaitront que de loin.

Livraison de sacoches: La Poste se lance dans la livraison des sacoches de courrier dans un local où facteurs et factrices viennent prendre leur tournée. Elle est préparée par un autre agent ! Ils et elles deviennent des agents isolés n’ayant plus aucun contact entre eux, le lien avec la hiérarchie ne se fait plus que par mail ou SMS (déjà qu’en temps normal il est difficile d’avoir des réponses, ce sera encore plus compliqué). Ce projet n’a qu’un objectif d’économie sur les locaux, les moyens de locomotion mais aussi l’emploi. Même si avec l’éloigne- ment de plus en plus important des centres Courrier, cela peut résoudre des problèmes individuels.
Tous les rapports des médecins du travail disent que les travaux extérieurs sont les plus accidentogènes et les plus susceptibles de développer des maladies professionnelles. Avec cette organisation, il ne restera plus à ces agents que des travaux extérieurs.
Il n’y a rien de plus compliqué que de distribuer une tournée qu’on n’a pas préparée et c’est encore plus important pour les rouleurs qui se retrouveront encore plus désorientés. De fait, le facteur ou la factrice n’aura plus la maitrise de son travail.
La Poste invente le taylorisme à retardement. Cette organisation met encore plus en danger la santé des agents et rompt tout lien entre les facteurs.

Travail en mixte pour supprimer la pause : Tournée le matin + une tournée l’après-midi, tournée le matin et collecte l’après-midi ou bien encore préparation de tournée + relevage de BAL, tels pourraient être quelques uns des scénarios proposés. La pause hors temps de travail ! Le mixte existe déjà dans nombre d’endroits en fonction de l’heure d’arrivée de plus en plus tardive du courrier sur les bureaux. Mais là, la direction envisage d’allonger la pause méridienne jusqu’à 1h30, non rémunérée, cela va de soi... Mais la direction y voit un avantage : celle de supprimer la pause de 20 minu-
tes le matin. C’est ce que sans doute la direction appelle améliorer les conditions de travail !
Comme cela, la direction récupère deux heures de travail par quartier! CQFD

Et les moyens de se restaurer ? Trop peu d’agents habitent sur leurs tournées. Comme trop souvent déjà dans les organisations en mixte, le facteur ou la factrice ne prendra pas sa pause méridienne ou mangera d’un sandwich rapidement avalé avec toutes les conséquences que cela a, à long termes sur la santé.

Changement imposé : Travailler en mixte peut arranger. Mais factrices et facteurs ont souvent organisé leur vie autour de leurs horaires matinaux. L’après-midi libre, cela peut servir à beaucoup de choses.

Un métier matinal : Le métier de facteur est un métier matinal et les usagers, notamment les entreprises sont attachés au passage du facteur le matin. Lire son journal du jour le soir, c’est pas top! Sans parler du risque de devoir distribuer les soirées d’hiver vers 17h...Ne parlons même pas de la distribution le samedi après midi !

Repost 0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 13:46
mr-clean-logo Le lean, un ami qui nous veut du mal : C’est aussi et surtout la face visible d’un nouveau modèle d’organisation de la production à La Poste: le Lean Management (ELAN en langage «direction du Courrier»). Cette démarche qui consiste à impliquer le plus possible les personnels n’a qu’un seul but : établir une relation de proximité avec chaque agent pour faire un maximum de productivité et éviter toute résistance au changement. Les suppressions d’emplois et les charges de travail ne sont pas discutables. Du coup, tout est permis ! On assiste à des scènes aussi infantilisantes que puériles, comme la chasse aux oeufs sur les casiers des facteurs et factrices à Pâques ou des simulacres de réunions à grand coup de gommettes.
 
Individualiser...C’est la recette que nos « chers dirigeants » ont trouvé pour individualiser au maximum chaque métier de la distribution afin de mieux faire passer la pilule, notamment sur les reprises d’emplois. Ainsi, à la distribution, toutes les réorganisations passent par une série d’entretiens individuels qui vont servir à faire semblant d’écouter et de satisfaire les agents en matière d’aménagement du temps de travail. C’est aussi l’occasion pour les directions de contourner les organisations syndicales qui, en général, sont convoquées une fois tous ces entretiens individuels bouclés.

... Pour mieux supprimer des emplois : La Direction veut faire croire aux facteurs et fac- trices qu’elle les écoute et qu’ils participent à l’amélioration de leurs conditions de travail. Alors que tout cela est parfaitement planifié par la démarche Lean qui ne vise qu’à supprimer un maximum de positions de travail de la façon la plus cynique qui soit, sans souci des conditions de travail, avec l’aide des agents eux-même. D’ailleurs, quelqu’un a-t-il déjà entendu parler d’un groupe de travail sur nos salaires ? On aurait pourtant des choses à y dire !


Repost 0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 13:29
La direction du Courrier cherche tous les moyens de faire de la productivité sur la distribution. Cela passe par des organisations «innovantes». Elles n’ont qu’un point commun : trouver tous les moyens de supprimer des quartiers pour réduire l’emploi le parc automobile et les frais d’essence. Au-delà des résistances locales aux réorganisations, il s’agit de préparer une riposte globale pour sauver le métier.

Sombre avenir :
Avec la crise, la baisse du Courrier s’est accentuée. La direction fait donc feu de tout bois pour accélérer les suppressions d’emplois. L’augmentation du trafic Colis ou celui de la PNA n’est pas prise en compte, même dans les secteurs où c’est le facteur qui en assure la distribution, alors que c’est une tâche de longue date des factrices et des facteurs. La direction du Courrier prévoit le transfert de la distribution de la PNA de Médiapost vers La Poste de deux millions de boites à lettres (sur environ 30 millions). Mais de cela, la direction ne parle pas. On nous rebat les oreilles avec Facteurs Services + qui, pour l’instant, reste une activité marginale et pendant ce temps, on continue d’alourdir nos charges de travail

Facteurs vendeurs ?

Avec la décentralisation, les directeurs d’établissement sont devenus responsables du chiffre d’affaires commercial sur leur zone. On commence à assister aux pires dérives du management commercial avec une tendance forte à vouloir transformer les facteurs en vendeurs. On connaissait les objectifs de ventes annuels de Prêt à Poster lors de l’entretien d’appréciation. Dans certains endroits, le directeur organise des challenges entre facteurs, affiche les résultats de chaque équipe, et fait même un affichage des meilleurs vendeurs du mois, ce qui est totalement illégal. La pression qui s’exerce sur le Chef d’Etablissement est reportée sur les factrices et facteurs. Mais ce ne sont pas des vendeurs et ils ne sont pas payés pour.


Co-construction des suppressions de quartiers ?
Nos dirigeants tentent désespérément de nous convaincre du bien-fondé de leurs réorganisations. Leur grande idée, c’est de nous associer à l’élaboration de leurs projets, tout en continuant à décider du nombre de suppressions d’emplois, un «incontournable» qui découle de savants calculs de leurs logiciels dont le principal effet est de sous-estimer notre charrge de travail réelle.... La conduite du changement, cela consiste à enregistrer les aspirations individuelles de chacun. Et la direction pioche parmi elles celles qui l’intéressent à un moment donné... Cela sert à donner satisfaction à quelques un-es et à diviser.
La direction envisage des organisations individuelles, sans obligation, parfois, de venir au bureau. Cela peut permettre de concilier vie personnelle et vie professionnelle. Mais cela risque d’individualiser totalement les relations de travail et d’imposer une soumission purement individuelle à la hiérarchie. Les femmes ayant des obligations familiales risquent d’en être les principales victimes...

Une riposte globale:
La direction prétend négocier sur l’organisation du travail. Mais, pendant ce temps, elle n’arrête pas d’alourdir les charges de travail, d’accélérer les cadences, de réduire ou de supprimer les temps de pause. La co-construction, c’est vraiment du vent. Face aux réorganisations, les luttes se développent, et il faut les multiplier. Par delà, SUD fera tout pour préparer une riposte globale au niveau national.

Ensemble, revendiquons :
-- Remplacement de tous les départs. Volant de remplacement minimum à 25%
-- Arrêt de la sécabilité, de la sur-sécabilité.
-- L’augmentation des temps de pause et la baisse générale des cadences
-- Droit de veto des personnels et des organisations syndicales sur les réorganisations
-- 2.1 grade de base et repyramidage des autres fonctions.

Repost 0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 13:20
T-Shirt-POSTE2-copie-1La Poste vient de subir un nouveau revers dans sa démarche de criminalisation de l'action syndicale, en particulier à l'égard des militants et militantes de SUD PTT. Le tribunal administratif de Paris vient en effet d'annuler la décision de La Poste du 24 janvier 2011, qui avait sanctionné Olivier Rosay (facteur à Paris et syndicaliste SUD PTT) d'une exclusion de fonction de 24 mois (dont 6 avec sursis), sans traitement, estimant que la faute était disproportionnée au vu des griefs reprochés à Mr Rosay (prises de paroles dans des bureaux parisiens et soutien aux salarié-es d'Alternative Post, dont les patrons-voyous avaient mis la clé sous la porte sans même en avertir les personnels).

Cette sanction était intervenue dans un climat d'extrême tension et de tentative par La Poste de bâillonner les militants et militantes et plus généralement celles et ceux qui osent se dresser contre sa stratégie de destruction de l'emploi et de réorganisations permanentes.

D'autres syndicalistes sont toujours sur le grill de la répression syndicale à la sauce postale.
Cette décision du tribunal administratif n'est pas la première à remettre en cause les décisions de La Poste en matière de répression. A l'heure où La Poste tente de faire croire à un nouveau dialogue social, « respectueux des organisations syndicales », ce jugement vient rappeler à JP Bailly que la chasse aux sorcières n'est ni légitime, ni légale.

SUDPTT a toujours défendu et continuera de défendre les syndicalistes et personnels attaquées pour leurs opinions et leur résistance.

Repost 0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 14:10

20130507_063405.jpgHier soir un accord a été signé entre la Direction et l'organisation syndicale CGT sans consulter l’ensemble du personnel gréviste. La CGT a présenté ce matin, aux agents, le protocole d'accord signé. Pour être validé, il est écrit dans le protocole que les agents grévistes devaient reprendre le travail ce matin. Chose qu’ils ont fait à 6H30 en reprenant tous ensemble le chemin de leur casier de tri..

 Les Facteurs ont pu conserver 39 QL (au lieu de 40 actuellement) au détriment de la perte de jours de  RTT (5 jours en moins / an).

 Pour compenser la perte de ces RTT, 10 Repos Compensateurs seront reversés à chaque agent sur une durée de 28 mois (qui correspond à la durée de l'accord).

 Concernant la sécabilité des tournées, la Poste est restée sur ses propositions de base, à savoir 4 semaines de mutualisation cet été en échange du report de la réorg en septembre et la neutralisation des lundis-mardis pendant deux mois à la mise en place de la réorganisation.

 Dans les conditions de reprise les dimanches sont neutralisé et il a été validé que certains plis en attente durant la grève seront distribués par les facteurs (en compensation de 2 jours de repos)

Comme acté vendredi la mesure qui impacte uniquement les 5 facteurs d'équipe à été validé. Pour bénéficier des 2 samedi sur 9 les facteurs d’équipe sont sacrifiés et devront changer de tournée, plusieurs samedis dans l'année. En échange de ce « compromis », la Poste a attribué 2 repos compensateurs aux agents.

 SUD, ses militants et plusieurs agents grévistes on refusé  que ce compromis soit négocié ou apparaisse dans le protocole. Cette mesure remet en cause un engagement pris par la direction avant la grève et va dégrader les conditions de travail des 5 facteurs d'équipe en échange de l'attribution de 2 RC aux agents

 Pour ces raisons, SUD n'a pas désiré participer hier après midi aux négociations de sortie de conflit et à refuser de signer le protocole d'accord.  SUD déplore que les agents grévistes n’ont eu connaissance du protocole signé entre la direction et la CGT que ce matin, alors que le préavis SUD était toujours en cours.

 Pour finir, la Direction a signalé que 4 mesures disciplinaires pouvaient être engagées d'ici 2 mois et se réserve le droit de les appliquer. La Poste a précisé que si la reprise se passe bien, il n'y aurait pas de suites données. Après 36 Jours de grève la direction ne semble pas en avoir fini avec ses facteurs.

 SUD tient à remercier les agents grévistes pour leur courage. En plus de leurs revendications, les facteurs ont réussi à mettre en place une solidarité sans faille. Refusant d'être exploités encore davantage par cette entreprise qui grâce à eux réalise toujours plus de profits, ils sont restés solidaires, courageux et debout, durant 36 jours. SUD remercient ses militants et le personnel gréviste de Lyon 08 pour ses 5 semaines de lutte.

  Voir article Lyon Mag

JT France 3 du 7 mai (2min 40) 

Repost 0

Présentation



Créé par les militants SUD PTT 69, ce blog a pour objectif d'informer les postier-es du Rhône de leurs droits, actions, lutte et infos dans leurs bureaux. Vous trouverez aussi un guide pratique, des tracts informatifs....Vous pouvez réagir et laisser vos commentaires sur les articles publiés. En vous inscrivant a la newsletter vous pourrez recevoir toutes les infos et mises à jour du blog.
Pour faire vivre ce blog, il est indispensable que chacun participe en envoyant ses informations, luttes, articles, billets d'humeur concernant leurs bureaux, leurs actions et leurs métiers et apporte suggestion et amélioration au blog.


Contact : blog@sudptt69.org

Recherche

Bulletin d'adhesion

Si vous n’aimez pas les syndicats en général, et SUD en particulier, n’allez pas plus loin...Pour les autres cliquez sur le lien bulletin d'adhésion SUD.

Contact

SUD PTT Rhône Ain Loire
128 rue du 4 Aôut
69100 Villeurbanne

Tel : 04 37 47 88 70
mail :
blog@sudptt69.org