Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 16:09

Secable-Boucherie-2012-1.jpgEn ce moment les directions tentent de faire passer en force des jours de sécables supplémentaires en plus des lundi et mardi. Jusqu'à 10 semaines à la distri et 15 semaines dans les services moto, soit 2 semaines de plus qu'en 2011. Pour faire avaler la pilule les directions convoquent en loucedé les Facteurs Qualités et d’Équipes pour décider des périodes de sécable.

Comme à St Foy les Lyon où la direction prévoit 6 semaines de sécables et 16 mercredi sécables. Accepter ce type de décision c'est mettre le doigt dans l'engrenage et permettre à la direction de valider le mercredi comme un jour faible.


Dans d'autres bureaux, comme à Lyon 06, la direction propose la sécable égrenée. La notion de sécable inopinée n'existe plus. Dés qu'un agent est absent les collègues n'ont pas d'autre choix que de mutualiser, quelque soit la charge de travail du jour.


Le refus de sécable c'est possible… c'est en tous cas ce qu'ont choisi les agents de Dardilly. Depuis la réorg au mois d'avril, la Poste a tenté à plusieurs reprise d'imposer les jours sécables. Les agents ont toujours refusé collectivement. La Poste n'a pas eu d'autre choix que d’embaucher du personnel. Cette action prouve que quand les personnels sont solidaires, le rapport de force est inversé.

 

SUD considère que toute forme de sécabilité doit être combattue et définitivement rejetée. Plus nous mutualisons et plus nous donnons un chèque en blanc à la Poste pour tuer nos propres emplois, jeter les plus anciens dehors et entretenir le chômage, notamment des plus jeunes !


Arrêt de la sécabilité, embauche de personnel, pas de suppression de quartiers, arrêt des réorganisations.

 

voir le tract

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 13:23

Les luttes locales sont nombreuses contre les réorganisations mais aussi contre le manque d’effectifs et la transformation de CDD en CDI. Pour la direction du courrier faire des réorganisations régulièrement ne suffit pas. L’objectif étant d’augmenter le résultat d’exploitation, elle organise maintenant la pénurie d’effectifs et le développement de l’emploi précaire. Bien entendu cela s’accompagne d’une détérioration des conditions de travail des personnels et de la qualité du service rendu aux usagers.

Partout, les luttes doivent se développer pour la transformation des CDD et des intérimaires en CDI, pour des embauches massives à temps plein, pour l’arrêt des réorganisations. En lien ci-dessous le dernier Quartier SUD avec également des articles sur la prime facteurs d’avenir et le respect des horaires.


voir le tract

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 13:18

Suite a l'annonce par la direction de Lyon 07 que les facteurs effectueront huit semaines de sécabilité en 2012 . Sud PTT a décidé de déposer un préavis de gréve les samedis pour montrer son désaccord avec la politique de la poste qui se moque complétement de la souffrance de son personnel et  des revendications des  organisations syndicales.

La communication d'une partie de l'encadrement n'a pour but que de minimiser les conséquences néfastes d'une restructuration que la Poste a passée en force et en dépit du bon sens et dans le but unique de supprimer des emplois.

A La cabine dés qu'un agent est absent, aucun moyen supplémentaire n'est donné, les agents restant doivent s'organiser entre eux parfois en rognant sur leur temps de pause.

A la distribution; les facteurs prennent leur service de plus en plus tôt pour ne pas finir leur tournée  trop tard . Les dépassements d'horaires ne sont pas compensés et il est régulièrement demandé aux agents de revenir sur leurs repos de cycle.

La prochaine réorganisation à la motorisation ne présage rien de bon .Tout cela engendre fatigue et découragement chez la majorité du personnel !

Prime D'équipe:nouveau critère imposé par la Poste le taux de mise en instance des objets spéciaux. La Direction du courrier lance une campagne zéro instance en 2015 ce qui montre une méconnaissance profonde du métier de facteur.

 Les autres critères restent inchangés.

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 11:45

mega.pngTout le monde le sait, cette année les réveillons des 24 et 31 décembre tombent un samedi. Alors que bon nombre d’entreprises sont fermées ces jours de fêtes, ce ne serait pas du luxe de permettre aux postier-e-s de bénéficier d’au moins l’un de ces samedis en repos ! Ou le 24 décembre de libre, ou le 31 décembre, mais pas question de travailler ces deux samedis de réveillon de suite ! La Poste est l’une des rares entreprises à fonctionner 6 jours sur 7, sans jamais faire bénéficier son personnel de pont sur les jours fériés…

SUDPTT 69 dépose un préavis de grève les samedis :

 24 décembre et 31 décembre 2011

pour l'ensemble des personnels du courrier.

 

 voir le tract

Repost 0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 11:27

1573816642.jpgLors de notre visite sur le centre de Belleville, nous avons pu constater les premiers dommages de la réorg. Malgré la création d’une tournée SUD avait alerté la direction en septembre sur le découpage inégal des tournées. SUD n’a pas signé l’accord et à été la seule organisation Syndicale à voter contre ce projet. Nos craintes se sont malheureusement confirmées…


 - Dépassement d’Horaires tournées mal calibrées :

De nombreux facteurs rentrent après l’heure de fin de service. Pour tenter de rester dans les horaires calculés par La Poste, les agents prennent leur service avant l’heure (jusqu’à 45mn !), ne prennent pas de pause ou les écourtent, sont obligés (au détriment de leur santé) d’augmenter leurs rythmes et cadences de travail. L’état de certaines équipes devient très compliqué, et certains agents commencent sérieusement à se décourager jusqu’à se mettre en arrêt …

Nous conseillons aux agents en dépassements de noter leurs horaires et de demander une révision de tournée. C’est une première étape indispensable ! Une fois les dépassements horaires constatés, transmettez la demande de révision de tournée à votre hiérarchie. Demandez un modèle de requête à nos militants.


- Des facteurs  d’équipe rétrogradés au rang de rouleurs :  

Du fait du manque de formation et d ‘anticipation d’embauche de personnel, 2 facteurs d’équipe se retrouvent rouleurs. 

Nous rappelons que le facteur d’équipe est titulaire de sa tournée et qu’il est en  droit en dehors des jours sécables de refuser  de changer de tournée.


Face à cette situation dégradée, nous avons rencontré le directeur d’établissement pour lui faire remonter le ressenti des agents. Nous lui avons fait plusieurs propositions pour stopper l’hémorragie :

 

Le report de la sécable,

- De rentrer dans une logique constructive avec les équipes dans l’optique d’un rééquilibrage des tournées pour redonner confiance au personnel,

La mise en place de renforts sur les tournées en difficultés (ex: réexp et PND),

- L’embauche de personnel nécessaire pour la formation des CDD sur des positions de  rouleur pour permettre aux 2 facteurs d’équipes de retrouver leur quartier.

 

A la suite de cette audience, le directeur s’est engagé  :

 

* A organiser une rencontre avec les facteurs qualité et les facteurs d’équipe pour établir un premier bilan de la réorganisation et du découpages des tournées.

*  A supprimer la sécabilité tout le mois de janvier.

* A étudier la possibilité de renfort avec les agents en inaptitude sur les travaux intérieurs pour les tournées en difficultés.

 

Ces mesures ne doivent bien entendu être considérées que comme des étapes en attendant de véritables solutions. Nous reviendrons donc faire le point avec vous en début d’année.

 

 

voir le tract

 

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 12:24

Sans-titre.pngDepuis 2010, SUD PTT 69 décerne le prix « Freaky Boss » à un direc-teur d’établissement du Rhône. Avec l’arrivée en Janvier 2011 d’un nouveau directeur à la DOTC 69, le prix de cette année était particuliè-rement convoité. Le nouveau lauréat a littéralement pulvérisé le palma-rès précédent. Son bilan est colossal, démesuré voire indécent. Grace à un départ fulgurant dès Janvier, un effort constant et le soutien de son directeur de groupement, il a étouffé ses adver-saires avec magnificence, en annihilant leur chance de remporter le prix… voire d’y participer. Toutefois certains se sont montrés très combatifs, c’est pourquoi nous décernons exceptionnelle-ment cette année deux autres prix.


And the winner is… le directeur de Dardilly


Voici une liste non exhaustive de son bilan :

- 24 jours de grève du personnel,
- 14 départs sur 35 facteurs en moins de 2 ans,
- Plusieurs contrôles de l’inspection du travail,
- Entrave au droit de grève par l’exploitation d’intérimaires dans un centre parallèle insalubre pendant le conflit,
Une couverture médiatique digne d’une popstar : un direct au JT de France 3 Rhône alpes, un reportage au 20 heures de France 2, TLM ... une trentaine d’articles dans le Progrès dont trois premières de couverture,
- Fuite dans le metro via une porte dérobée de la DOTC sous le nez du personnel,
- Une discipline de fer : 2 blâmes totalement arbitraires, la suppression de primes d’équipe pour absence irrégulière « imaginaire », contrôles alcootest inopinés avec présence de la gendarmerie au retour des tournées, demandes d’explica-tions en tout genre ...
- Une gestion originale du personnel : Multitudes de tournées à découvert, recours aux emplois précaires pour rem-placer des départs de facteurs titulaires, turn-over permanent, rappel sur CA et RTT (jusqu’à 14 appels par jour pour un seul agent!), non remplacement des militants syndicaux pendant leurs mandats syndicaux, visite des agents à leur domicile ...
- L’organisation d’événements: distribution aux agents par des hôtesses de boisson énergétique (sûrement pour aug-menter leur cadence), distribution de bonbons après des alertes incendies, concours de vitesse sur le parking, virées chez Casto en véhicule jaune, rassemblement de facteurs et d’usagers mécontents devant son établissement...


Prix special du jury:

Les palmes du « meilleur espoir » est décerné à l'ex directrice de Lyon 08 qui a réussi à collectionner sur une année plus de grèves locales que son pré-décesseur sur l'ensemble de son quinquennat. Nous regrettons quand même que la première dau-phine du Freaky Boss 2011 (qui après avoir cou-lé le Titanic de Lyon 08 et ses passagers), ait mis un terme à sa carrière très prometteuse dans le dialogue social.... de sourd. Et oui la voi-là condamnée à ne plus travailler le samedi et à se lever avant le soleil... un destin brisé déam-bule désormais dans les couloirs de la Poste.


Le prix de « L’apprenti Freaky » est attribué à l’ex chef d’équipe de Dardilly fraichement diplômé de la prestigieuse « Freaky School » lourdement équi-pée en matériel de décéré-bration. Cette nomination vient couronner 3 années d’étude intensives en alter-nance et un parcours exem-plaire inspiré en parti par son modèle le Freaky Boss. Pour achever son oeuvre il vient d’être nommé par ses paires cadre sup dans son propre établissement.

 

Ce palmarès sera difficile à battre! Néanmoins, faisons confiance à la Direction de la Poste pour motiver ses troupes (notamment financièrement) à se surpasser et nous surprendre en 2012.

 

voir le tract

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 12:17

d20061206_1-400x277.jpgC’est assez ! La direction de Coliposte ne cesse de faire des économies sur notre dos ! Salaires au lance-pierre, conditions de travail difficiles, sous-traitance toujours plus importante, embauche d’intérimaires, la direction de Coliposte pratique le dumping social et ne cesse de mettre la pression sur les personnels. Comme les autres métiers de La Poste, Coliposte cherche à faire toujours plus de profit !
Il est temps de se révolter et de faire, toutes et tous ensemble, massivement grève jusqu’à satisfaction de nos revendications ! Depuis le samedi 12 Novembre SUDPTT dépose un préavis de grève tous les samedis.
Après le succès de la mobilisation du 12 Novembre, SUDPTT a déposé un préavis de grève de 24 heures pour le Samedi 19 Novembre, pour tout le personnel de St Laurent de Mure.

Des conditions de travail insupportables :
La direction de Coliposte se préoccupe plus du chiffre d'affaires que de l'amélioration des conditions de travail des colipostier-es. Ou alors, elle le fait a minima. Conséquence, le management se fait autoritaire pour contraindre les personnels à écouler toute la charge par n'importe quel moyen ; chasse aux moindres temps morts dans les PFC, dépassements horaires dans les ACP, pressions managériales quotidienne$ La direction de Coliposte impose la flexibilité à outrance, notamment en imposant des plans de livraisons comprenant sécabilité et en ne respectant même pas les réglements intérieurs. La sacro-sainte adaptation au trafic devient alors une religion sans explication.
Autre constat, le matériel n'est pas toujours adapté et c'est le personnel qui en subit les conséquences, notamment sur le hors-norme et le vrac. Les troubles musculo-squelettiques se développent comme d’autres maladies professionnelles. Et ce n’est pas la mise en place tardive de matériel adapté qui résoudra le problème. Les colipostier-es auront déjà subi les dégâts de plusieurs années au travail dans des conditions inadmissibles, avec par exemple, la multiplication des licenciements pour inaptitude.

C’est le moment de dire stop pour gagner sur nos revendications : Alors, il est temps de se donner tous les moyens de stopper les projets de la direction en s’y mettant toutes et tous ensemble. Tous les métiers de La Poste subissent réorganisations et suppressions d’emplois et le personnel de Coliposte n’est pas épargné non plus !!!

Profitons-en. C'est le moment de se mettre en grève ce samedi 19 Novembre tous ensemble ! Et si ils veulent pas nous entendre...samedi prochain on recommence !!!


voir le tract

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 11:50

SUD PTT RHONE AIN LOIRE a décidé de saisir le TGI de PARIS quant aux régimes de travail mis en place unilatéralement par LA POSTE sur les centres courriers de LYON CENTRE et LYON 07. Ces régimes de travail ne respectent pas l'accord cadre de 1999 qui prévoit la négociation d'ac-cords collectifs entre la poste et les OS sur la base de régimes de travail de cycle. En effet depuis 3 ans maintenant les accords conclus entre la Poste et les organisations syndicales signataires prévoient pour la plupart la possibilité de modifier les horaires ou les jours de repos des agents à la condition de respecter un certain délai de prévenance.

Modulation du temps de travail :
Seul SUDPTT 69 ne signe aucun de ces accords de modulation, désastreux pour le personnel de-venu dépendant des seuls besoins de l’entre-prise. Nous ne sommes pas opposés à des mo-difications au volontariat, si cela reste fait en bonne intelligence. Qu’un DE demande excep-tionnellement à un agent de modifier son rythme de travail et qu’il soit prêt à en faire autant à la demande de l’agent ne nous pose aucun pro-blème. Mais nous refusons que le personnel de-vienne corvéable à merci, aux seuls besoins de nos patrons !!
C’est ce qu'a dit la cour d’appel de Paris, en re-connaissant que notre temps de travail doit être organisé en cycle, au sens juridique du terme, à savoir des périodes de travail fixes et immuables, définies par l’accord, revenant à l’identique pé-riode après période. Nous avons aussi le droit à une vie en dehors du travail !

Organisation du temps de travail, La Poste condamnée à plusieurs reprises :
1 / Par arrêt du 02 décembre 2010, la Cour d’Appel de Paris confirme le jugement du Tribunal de Grande Instance d’Evry saisi par SUD PTT 91 et la Fédération Nationale FO concer-nant l’organisation du temps de travail :
-l’accord national du 17 février 1999 organisant le temps de travail en cycles est toujours en vigueur.
- une organisation du travail sur 4 semaines sans accord est illicite.
2/ L'arrêt du 12 mai 2011 de la Cour d »Appel ( que SUD POSTAUX 75 a saisi ) confirme que l'accord cadre du 17 fé-vrier 1999 est bien un accord de cycle et déclare illicites les régimes de travail – régimes de décret - que LA POSTE avait mis en place unilatéralement à l'Enseigne sur les bureaux de poste de PARIS TURGOT, PARIS CONVENTION, PARIS PIGALLE, PA-RIS JAURES,PARIS OBSERVATOIRE DAGUERRE,PARIS OLYM-PIADE,PARIS LES TOURELLES, PARIS BOUCICAUT/CITROEN


Pour devancer les rumeurs et autres interprétations erronées qui pourraient circuler, voici concrè-tement les conséquences qu’induirait le jugement du TGI de PARIS s’il nous était favorable :
- La DOTC sera dans l’obligation de mettre les facteurs à 35 heures par semaine. FAUX !

 
- La DOTC sera dans l’obligation de négocier des accords collectifs pour mettre en en place une organisation par cycles. VRAI !
Cette obligation découle de l’accord cadre du 17 février 1999, toujours en vigueur. Ce n’est que dans le cas où au-cun accord ne pourrait être trouvé que la DOTC pourra organiser le temps de travail à 35 heures par semaine. Donc, soit la direction présente des accords acceptables de cycles, soit il va falloir créer des tournées et les moyens de remplacement qui vont avec. Les chefs d’établissement ne pourront plus imposer de modification d’ho-raires ou de jours de repos.

 
- SUD PTT 69 a signé des accords sur le temps de travail en 2010 et 2011. VRAI !

 
- Ce sont des accords de modulation du temps de travail. FAUX !
A la différence de certaines OS qui signent tout et son contraire – et qui ont signé l'accord cadre de 1999 !!! - SUD ne signe pas les yeux fermés sous le fallacieux prétexte que le personnel veut ses repos de cycle – qui n'en sont plus! - et a toujours exigé des garanties dans les accords (mention de la DHT et du positionnement des jours de repos dans l'accord avec courrier du DOTC joint en annexe stipulant que les jours de repos des agents seraient respectés et que les amplitudes journalières et hebdomadaires des agents ne seraient pas modifiées en fonction des périodes d'activité).

Pour SUD la problématique n'est pas seulement de savoir ce que veut le personnel (signature ou pas de l'accord) mais d'être dans la légalité. 
Désormais, SUD PTT 69 refuse de valider des accords proposés pour cause de suppressions massives d’emplois en plus de la modulation du temps de travail comme à LYON O7 avec 5 suppressions de tournées et à VAULX EN VELIN avec 2 suppressions de tournées.
Nos détracteurs nous reprocheront peut être d'avoir signé l'accord de DARDILLY PPDC, où, suite à un conflit de 24 jours . Nous n'avons certes pas pu revenir sur la suppression de 2,7 positions de travail, mais nous avons néanmoins obtenu :
- un accord de CYCLE (mention de la DHT et du positionnement des jours de repos DANS l'accord ET courrier du DOTC DU RHONE ci-dessus évoqué auquel s'ajoute un PROTOCOLE de reprise du travail - qui vaut accord - qui mentionne qu'il n'y aura pas de dispositif de modulation du temps de travail toute la durée de l'accord ).
- Ce même protocole prévoit également le paiement de toutes les heures supplémentaires effectuées : en fin de service, les agents de DARDILLY notent sur le bordereau de la cabine l'heure de fin de service qui est répertoriée sur un document récapitulatif pour paiement des heures effectuées sur toutes les périodes de 8 semaines.


Suite au conflit, 2 organisations syndicales se sont fait l'écho de LA POSTE pour communiquer aux agents de la DOTC DU RHONE que les grévistes de DARDILLY n'avaient rein obtenu ou qu'il n'y avait pas de différence entre la 1ère version de l'accord de DARDILLY et la version finale !!! Nous conseil-lons à ces ignorants de se reporter aux jugements au recto référencés gagnés par SUD. Peut-être com-prendront-ils le sens juridique du terme CYCLE DE TRAVAIL ...quoique, pour certains, ça risque de prendre du temps !

Au fait, quel type d'accord signent nos détracteurs …
...sinon des accords de modulation qui permettent à LA POSTE de faire ce que bon lui semble quand elle le veut( comme par exemple sur VITRY LE FRANCOIS PDC – DOTC 51- où 3 OS ont récemment signé un ac-cord d' annualisation du temps de travail: DHT modifiée en fonction des périodes faibles ou fortes, délai de pré-venance de 14 jours pour modifier jours de repos et horaires de travail ). Et dans combien d'établissements courrier du RHONE les heures sup sont-elles payées? A part DARDILLY PPDC, AUCUN !!! C'est d'ail-leurs pour cette raison que SUD PTT 69 s'est constitué partie civile suite au PV dressé par l'inspection du travail quant à l'absence de décompte sur ST SYMPHORIEN D'OZON PDC ( non paiement des heures sup ) !

En conclusion, nous invitons l'ensemble des OS de la DOTC DU RHONE à suivre l'exemple des syndicats de la Poste du LIMOUSIN:
Une intersyndicale CFTC-CGT-FO-SUD fait front commun contre LA POSTE dans le cadre des réorganisations. C'est de la sorte que cette intersyndicale a défendu l'accord cadre de 1999 au TGI de BRIVES: par ordonnance en date du 24 février 2011, le président du TGI de BRIVES reconnaît ce dernier comme un accord de cycle et con-damne là aussi les régimes de travail mis en place unilatéralement par LA POSTE sur 6 centres courriers. Le juge-ment ordonne à La Poste de maintenir une organisation de travail par cycles conformément aux dispositions de l'accord cadre de 1999 jusqu'à l'intervention d'un nouvel accord.
LA POSTE a fait appel de ce jugement … Mais la Cour d'Appel de LIMOGES, par décision du 12 avril 2011, a con-firmé le jugement du TGI de BRIVES.(« LA POSTE n'est pas admise à fixer unilatéralement le service de distribu-tion du courrier selon des périodes de 6 jours sur 6 et doit prendre des mesures pour organiser un travail par cycle plus conforme à l'accord susvisé »)

Nous rappelons que c'est notre devoir de défendre le droit du travail et les intérêts des agents !!!

jugement d'evry

voir le tract



 

Repost 0
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 13:41
lettre_verte_ecologie.jpgLa Poste lance ce 1er octobre sa formule de "lettre verte" censée satisfaire les usager-es, les impératifs environnementaux et la productivité.

La Poste se place dans le peloton de tête du transport d’objets en France, un projet visant à modifier les usages en matière d’envois n’est pas anodin et toutes ses conséquences doivent être mesurées, ce qui est loin d’être fait . Pour SUD PTT, le tableau n’est pas si vert que ça...

Conséquences sur les services rendus aux utilisateurs :

 Alors que les volumes décroissent en cette période de crise, que les produits de communications en concurrence avec la lettre empiètent de plus en plus sur les volumes courriers, La Poste propose de substituer 2/3 de son courrier J+1 par du J+2. Les consignes sont claires, tout déposant ne précisant pas le type d’affranchissement souhaité sera systématiquement affranchi au tarif « lettre verte ». En matière de stratégie, SUD PTT s’interroge sur type de futur recherché par les dirigeants de La Poste. Après avoir ouvert la voie de la fin du J+1, à quand la fin de la distribution 6 jours sur 7 ?

 

 L'environnement prétexte pour supprimer les emplois et réduire les coûts :

Le bon accomplissement du service public concrétisé par le J+1 et la distribution du courrier 6 jours sur 7 dépend du traitement rapide des envois dès leur dépôt. Le travail de tri et d’acheminement en nuit est donc rendu indispensable. Cette activité concerne environ 10 000 personnes actuellement. Le transfert progressif vers la formule « lettre verte » avec l’objectif des 2/3 permettra un temps de traitement en centre de tri beaucoup plus long, nécessitant donc moins de personnel, les machines étant gérées au maximum de leur productivité en journée.

SUD PTT émet une sérieuse mise en garde sur les conséquences sociales de la « lettre verte » avec la nécessité de nouvelles réorganisations. Les postiers subissent les effets incessants sur leur conditions de vie et de travail, depuis ces dix dernières années, avec des changements de leur régime de travail. Depuis 2005, Il y a eu 24 500 départs non remplacés dans les branches du courrier et du colis .

 

Alibi environnemental toujours,

Cette lettre doit permettre le transfert de volumes de l’avion vers le camion. Pourtant, la démarche développement durable à La Poste persiste à stagner dans son nuage de CO2. Rappelons simplement que la compagnie aérienne postale a été vendue en 2007 pour engager la transition vers le fret grande vitesse sur rail. 5 TGV devaient remplacer la flottille de 15 avions. Ce projet devait être porté par un partenariat SNCF-La Poste aujourd’hui en état de mort clinique. Même chose pour un projet de transport combiné fer-route lancé il y a un an et dont on n’a plus de nouvelles. Le choix délibéré de La Poste se porte donc sur le tout routier.


La substitution de 40 plates formes industrielles à 120 centres de tri souvent implantés près des voies ferrées et les regroupements de centres de distribution des facteurs-trices ont généré des déplacements supplémentaires pour le courrier qui parcourt des trajets aberrants. Des km supplémentaires aussi pour les postier-es dont les trajets domicile-travail se sont considérablement accrus. Résultat de cette stratégie de massification, malgré la baisse des volumes du courrier, les émissions d’équivalent CO2 sont en hausse vertigineuse (de 300 millions de tonnes en 2004 à 515 millions en 2010, sources rapports DD de La Poste), idem pour les kilomètres (de 912 millions de km en 2004 à 1 261 en 2009, soit + 25% ).

 

En conclusion, pour SUD PTT ce projet ne passera pas comme une lettre verte à La Poste. Avant le déploiement d’un tel projet, des négociations avec les organisations syndicales et de véritables études d’impact doivent être menées de manière objective. Il faut mesurer les conséquences de ce projet sur les usager-es, particuliers et entreprises, sur les postier-es mais aussi sur l’environnement, sous peine de mettre gravement en danger l’avenir de La Poste et son courrier.

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 15:53

CaricatureFT-34425.jpgSud-PTT a appris, avec stupeur, le suicide d’une collègue du centre financier de La Banque Postale de Paris, sur son lieu de travail à Paris (15eme arrondissement) en se défenestrant du 4ème étage. Elle travaillait au service « PCE ». Les raisons d’un suicide sont toujours complexes. Mais se suicider sur son lieu de travail n’est pas banal et implique nécessairement qu’il y ait un lien avec le travail.

 

La direction de La Banque Postale ne peut ignorer ses responsabilités !

Une nouvelle fois, pour se dédouaner de ses responsabilités, la direction avance que la collègue connaissait des problèmes d’ordre personnel. Pour Sud-PTT, il ne s’agit pas de polémiquer mais il est tout de même à souligner que si la direction avait connaissance de difficultés, elle aurait dû en tirer des conséquences, ce qui est loin d’être le cas. La priorité donnée aux chiffres et à la productivité laisse peu de place à l’humain ! Il n’est d’ailleurs pas anodin que notre collègue ait commis son acte sur son lieu de travail, un acte qui démontre qu’il existe un lien entre ce geste et le travail. Sud-PTT avait officiellement alerté la direction du centre et le président de La Banque Postale en ce début d’année que le délai de 18 mois entre deux réorganisations de service (un engagement national de la direction de La Poste) n’était pas respecté. Il s’agissait d’un manquement inexcusable dans un contexte particulièrement difficile. La collègue avait été en congé de maladie et avait repris le travail il y a 3 semaines.

Au centre financier de Paris, une situation très dégradée !!!

suicide-copie-1En effet, dès 2009, le médecin de prévention affirmait dans son rapport annuel que le risque psychosocial était le risque majeur dans ce centre. La progression, pour la seule année 2010, de l’absentéisme pour maladie de 17 à 24 jours d’arrêt maladie par an et par agent était un autre signal d’alarme plus qu’inquiétant. Pour autant, aucune mesure n’a été prise tant au niveau local que national. Les restructurations continuent à un train d’enfer accompagnées de leurs suppressions d’emplois : plus de 100 en 2010 et la trajectoire de 2011 est comparable (aujourd’hui, il ne reste plus que 1 391 agents dans ce centre). La seule prétendue action a consisté à la signature d’un accord minotaire sur la santé au travail vide de contenu et auquel Sud-PTT s’est opposé pour rappeler l’importance de cette question et l’urgence d’agir concrètement.

Lors d’un CHS-CT extraordinaire, le 15 septembre, la direction du centre a décidé une enquête pour connaître les motifs de l’acte de notre collègue. Pour Sud-PTT, il n’est pas nécessaire d’attendre les résultats de cette enquête pour réagir. Il faut, immédiatement, décréter un moratoire sur les réorganisations, donner un coup d’arrêt aux pressions individuelles et ouvrir des négociations avec les organisations syndicales afin d’évaluer les recrutements nécessaires.

SUD-PTT ne cesse de dénoncer  

La déstabilisation du personnel qui est la conséquence des désorganisations dans les services (PSC)

Les restructurations incessantes et les suppressions de poste et d’emplois obligeant à des reclassements (DCC services spécialisés, DCC production) La concentration des activités et des services

  Les pressions commerciales (objectifs de vente inatteignables pour beaucoup)

Les briefs, rebriefs, débriefs…et autres entretiens stupides.

La dégradation des conditions de travail par manque d’emplois.

 

Ne vous résignez pas…. RESISTEZ !

Repost 0

Présentation



Créé par les militants SUD PTT 69, ce blog a pour objectif d'informer les postier-es du Rhône de leurs droits, actions, lutte et infos dans leurs bureaux. Vous trouverez aussi un guide pratique, des tracts informatifs....Vous pouvez réagir et laisser vos commentaires sur les articles publiés. En vous inscrivant a la newsletter vous pourrez recevoir toutes les infos et mises à jour du blog.
Pour faire vivre ce blog, il est indispensable que chacun participe en envoyant ses informations, luttes, articles, billets d'humeur concernant leurs bureaux, leurs actions et leurs métiers et apporte suggestion et amélioration au blog.


Contact : blog@sudptt69.org

Recherche

Bulletin d'adhesion

Si vous n’aimez pas les syndicats en général, et SUD en particulier, n’allez pas plus loin...Pour les autres cliquez sur le lien bulletin d'adhésion SUD.

Contact

SUD PTT Rhône Ain Loire
128 rue du 4 Aôut
69100 Villeurbanne

Tel : 04 37 47 88 70
mail :
blog@sudptt69.org