Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 11:36

Dans un contexte économique dégradé qui impacte beaucoup les secteurs du courrier et du colis, les résultats semestriels de La Poste sont conformes à ceux attendus. Le chiffre d’affaires est en baisse de 2,5 % et le résultat d’exploitation s’élève à 453 millions d’euros.


A quelques semaines du débat parlementaire sur le statut de l’entreprise, ces comptes révèlent deux événements majeurs : l’accélération du désengagement de La Poste concernant la présence territoriale et l’augmentation brutale des suppressions d’emplois.

Chaque jour, moins 3 bureaux ...

Le nombre d’agences postales communales et de relais de poste commerçants s’élève au 30 juin 2009 à 6 145. Cela représente donc la fermeture de 485 bureaux depuis le début de l’année. Il s’agit d’une accélération du désengagement de l’entreprise publique des zones rurales ou des quartiers jugés insuffisamment rentables. Depuis juin 2006, nous assistions à la fermeture de 343 bureaux par semestre (il existait 4 428 agences postales communales et relais poste commerçants au 30 juin 2006). Dans ces conditions, on ne s’étonnera pas des files d’attente dans les bureaux de poste qui effectuent toutes les prestations !

... et moins 42 postiers !

La situation de l’emploi est tout aussi catastrophique, avec 7 416 emplois détruis en 6 mois, soit autant que le nombre de suppressions d’emplois enregistré pour toute l’année 2008 ! Une situation pour le moins paradoxale au moment où les dirigeants de La Poste réaffirment leur participation au « plan de relance » !

Ces évolutions ne sont évidemment pas étrangères au projet de changement de statut. Il s’agit, pour les dirigeants de La Poste, de préparer la mue l’entreprise publique en société anonyme.

La fédération Sud-PTT continuera d’œuvrer pour obtenir le retrait du projet d’une privatisation qui ne dit pas son nom. Pour cela, elle appelle les postier-es à faire grève et à manifester le 22 septembre et les usagers à s’exprimer pour la défense du service public en participant massivement au référendum organisée le 3 octobre par le comité national contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal.

Voir le communiqué

Repost 0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 19:58

A l’heure où les salariés s’inquiètent de la privatisation, l’Expansion révèle que 30 directeurs de La Poste se pavanent désormais au volant de BMW Série 5.


Les cadres « stratégiques » de La Poste peuvent désormais disposer de BMW série 5 en guise de véhicules de fonction. Et comme nos responsables ne perdent jamais le nord, ils répondent que c’est un modèle qui pollue moins que les autres. (Dixit l’ancien directeur de la communication puis du développement durable aujourd’hui conseiller du président sur un blog où de surcroit il rappelle qu’il est aussi militant politique et syndical). Cherchez l’erreur...
C’est donc pour le bien de toutes et tous qu’une telle possibilité est offerte aux cadres stratégiques. On croit rêver.

On constate, en réalité, que nos dirigeants vivent “leur” crise de manière radicalement différente à la nôtre.

La fédération SUD PTT condamne cette décision provocatrice de la direction et exige une véritable politique de défense de l’intérêt public qui passe par le retrait du projet de privatisation et la mise en place de mesures sociales urgentes en direction des personnels de La Poste.


voir le tract

 

Repost 0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 20:03

Le projet de loi sur le changement de statut de La Poste est passé en Conseil des Ministres, le mercredi 29 juillet. Face à l’obstination du gouvernement, SUD PTT réaffirme sa volonté de tout mettre en oeuvre pour faire échec à la privatisation de La Poste.


Prétextant le devoir de se donner les moyens d’affronter l’ouverture totale à la concurrence, le gouvernement souhaite continuer le processus de modernisation de la Poste.

Celui-ci doit passer par la liquidation du statut d’établissement public. Le gouvernement promet que la Poste restera une entreprise publique dont la totalité du capital social sera détenu par l’Etat ou des personnes morales appartenant au secteur public.

Tout le monde connaît ce genre de promesses, particulièrement les usagers et personnels de France Télécom, EDF ou GDF.

SUD s’oppose à cette privatisation
La société anonyme à 100 % publique est une mystification !

Pour maintenir les missions de service public de La Poste et garantir les droits des postiers, l’unité syndicale doit reposer sur des objectifs clairs : le refus du changement de statut de La Poste et le retrait du projet de loi.

Le Comité National contre la Privatisation, réuni le 24 juin 2009, a réaffirmé son opposition totale à toute forme de privatisation de La Poste. Il entend porter le débat sur la place publique. La population a son mot à dire !

A travers les réseaux des comités locaux, qui rassemblent militants associatifs et syndicaux et membres des conseils régionaux, généraux et municipaux, pour une large consultation nationale, dans la transparence et la démocratie, dès les premières semaines de l’Automne .


Repost 0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 20:22

Les chiffres du bilan social 2008, présentés au Conseil d’administration du 29 juin, jettent une ombre sur la communication des dirigeants de La Poste qui présente l’établissement public comme un « employeur développeur » ou encore comme « une entreprise socialement responsable ». Trois faits majeurs marquent ce bilan social.


Emplois :
Depuis le 31 décembre 2002, ce sont 51 298 emplois qui ont été détruits

Malaise profond dans le personnel :
- Augmentation des démissions,
- Augmentation des licenciements qui cachent probablement des licenciements économiques déguisés,
- Augmentation des jours d’arrêts maladie est eìgalement reìveìlateur du mal être du personnel

Les 10 plus gros salaires des patrons de la Poste se portent bien.

Hausse des licenciements à La Poste
Bilan social 2008
La Poste a supprimé 50 000 emplois en 6 ans

Repost 0
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 20:29
L’accord d’intéressement 2007 a vécu. Cette année, c’est zéro euro. La direction, fort marrie, a opté pour un dispositif permettant l’octroi d’une prime même minime en cas de mauvais résultat. Plus que d’une nouvelle usine à gaz, c’est de réelles augmentations de salaires et traitements dont les postier-es ont besoin.

Le résultat de La Poste ne permet pas de distribuer une prime d’intéressement malgré tous les efforts réalisés en 2008 par les postiers et les postières. Par contre, l’Etat a empoché ses dividendes !

L’absence d’intéressement cette année montre combien il est aléatoire pour les salarié-es de compter sur une rémunération variable. La revendication d’un travail justement rémunéré par le salaire ou le traitement en sort renforcée.

Augmentez les salaires et les traitements !
La crise sociale qui n’épargne pas le personnel de La Poste exige des réponses d’urgence quant à la répartition des richesses produites par toutes et tous avec des conditions de travail toujours plus difficiles.

Voir le tract



Repost 0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 20:35

Après trois mois de grève de fins de semaine dans les PIC et CTC, la direction du Courrier n'a toujours pas ouvert de réelles négociations. Devant le mépris affiché pour les agents en lutte et les personnels, la fédération SUD PTT a décidé, suite à la réunion de ses équipes militantes des PIC et CTC, de reconduire ses préavis de fins de semaine sur tout l'été. En outre, devant la demande grandissante des agents contractuels, un préavis illimité de 59 mn a été déposé et prendra effet à partir du lundi 6 juillet à 00h. La direction doit entendre les revendications des personnels et ouvrir sans tarder de véritables négociations.

 

Des conditions de travail déplorables...

Des conditions de travail dégradées avec des salaires qui restent ridicules : voilà ce que nous promet la direction du Courrier. Et ce ne sont pas les promotions, accordées le plus souvent de façon arbitraire, qui suffiront à améliorer le quotidien et le pouvoir d'achat des personnels des PIC et CTC.
La question des conditions de travail est,elle, de plus en plus pregnante dans les centres : horaires délirants incompatibles avec une vie normale (brigades boulangères, alternance après-midi/nuit, 0h/6h, majorité de samedis travaillés...), suppression des pausettes, des pauses repas (pour certaines brigades), chasse aux temps morts, lieux de vie très éloignés des chantiers, suppression des lieux de vie dans certains centres, PIC éloignées des transports en commun...

A cela s'ajoutent des conditions de reclassement lamentables et indignes d'une entreprise qui ne cesse de s'auto-proclamer modèle social. Ainsi les inaptitudes ne sont pas prises en compte systématiquement. Il en va de même pour les agents ayant des difficultés personnelles et/ou familiales, les empêchant d'intégrer les nouveaux horaires. L'ancienneté et l'expérience sont souvent renvoyées au dernier rang des critères pour postuler sur les PIC. Seul le profil importe!!!

 
... Faisons-nous entendre!!!

Malgré des audiences hebdomadaires dans le cadre des préavis déposés par la fédération SUD PTT, la direction reste sourde aux revendications des personnels en lutte. Elle refuse d'ouvrir le moindre chantier sur les conditions de travail, malgré nos relances.
C'est pourtant la même direction qui sʼétait engagée à lancer une étude nationale sur les effets du travail de nuit sur la santé et qui devait proposer un bilan de santé à tous les agents de nuit dans le cadre de l'accord portant sur le travail de nuit de juin 2007. Deux ans après la signature de cet accord, les agents concernés ne peuvent faire que le constat suivant: la direction n'a rien mis en oeuvre.

Plus récemment, en début d'année, cette direction avait annoncé l'ouverture de chantiers sur les conditions de travail au Courrier. Trois mois après, même constat:
toujours rien!!!
Devant un tel mépris, SUD PTT ne peut que maintenir ses préavis tant que la direction ne nous aura pas garanti de véritables négociations.
Pour maintenir la pression, SUD PTT continuera de déposer des préavis nationaux de fin de semaine tout lʼété. De plus un préavis illimité de 59 mn, pour le personnel contractuel, prendra effet le 6 juillet à 00h.
De plus, une lettre-pétition au président de La Poste circulera tout lʼété dans les centres demandant l'ouverure de négociations rapides sur la question des conditions de travail.

SUD appelle les agents des PIC et CTC à continuer la lutte durant l'été et à signer massivement la lettre qui sera remise à la direction dès la rentrée.



Voir le tract
Repost 0
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 12:11


Ce CHSCT est consulté dans le cadre de la mise en place d'une nouvelle organisation du travail au service distribution de la PPDC de Corbas prévue pour le 20 octobre 2009.
Cette organisation sera de type Facteur d'Avenir et prendra en compte les effets de la mécanisation de la plate-forme industrielle du courrier (PIC Ain - Rhone).

Ordre du jour :

1/ Approbation du PV du CHSCT du 20 octobre 2008
2/ Cahier H.S.C.T
3/ E.V.R.P du 20 Mai 209
4/ Réorganisation distribution de Corbas PPDC
5/ Questions diverse.

Relevé de conclusions :

1/ Définir une date pour le CHSCT de Septembre (SSO)
2/ Prévoir les formations réglementaires pour les représentants du personnel au CHSCT
3/ Répondre favorablement aux demandes de dépôts relais supplémentaires.
4/ Consulter le MPP pour réaménagement du site avec casiers modulaires.
5/ Vérifier les thermostats en septembre.
6/ Suppression de l'urinoir
7/ Faire test de dalle pour installation de casiers modulaires.
8/ Poursuivre en 2010 les formations sécurité.
9/ Provoquer un groupe de travail pour covoiturage.

Déclaration préalable SUD ...
Proces verbal du CHSCT



Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 11:17
Alors que les agents des PIC et CTC sont en lutte depuis plus de deux mois chaque fin de semaine, la direction reste sourde. Non seulement, aucune réelle négociation n’est engagée mais en outre les annonces de restructurations, sous-couvert de plan d’économie drastique, fusent. Un article récent dans Les Echos laisse planer l’abandon du J+1 au profit du J+2 à l’horizon 2011. Par ailleurs, le projet de privatisation se précise avec une première lecture au parlement qui pourrait avoir lieu à l’automne. Ces projets, s’ils sont désastreux en terme de service public, le seront tout autant pour ce qui concerne l’emploi et les conditions de travail.

Abandon du J+1?
Selon un article des Echos (lundi 8 juin), La Poste envisagerait d’abandonner la garantie de J+1 pour passer au J+2 en 2011. Des prétextes écologiques, mais également économiques, sont mis en avant.
Comment la direction du Courrier peut-elle se cacher derrière des critères écologiques, alors qu’elle ferme les centres de tri départementaux à tour de bras, allongeant souvent les trajets domiciles/travail ainsi que le nombre de vacations réalisées sur l’année, mise sur le tout-routier, supprime des TGV ??? Les exemples sont nombreux, et les agents des PIC et CTC savent bien que les arguments écolos de La Poste sont en totale contradiction avec les restructurations actuelles qui, le plus souvent, les obligent à utiliser davantage leur véhicule !
En revanche, l’argument économique ne laisse présager rien de bon. En effet, si le J+1 comme norme devait être abandonné, nul doute que les conséquences sur l’emploi dans les PIC et CTC seraient désastreuses, et plus particulièrement sur les brigades de nuit. Et la réponse de la direction de La Poste n’est guère rassurante : si elle assure que le J+1 reste la priorité (objectif à 90%), elle n’en parle que pour la période 2008-2010. Quid de 2011, Mr Bailly?

Stop aux projets de La Poste !!!
A l’approche de l’été, la direction du Courrier continue de faire la sourde oreille. La lutte engagée depuis début avril continue de toucher une trentaine de centres. En ce week-end de mobilisations que sera le 13 juin (manifestations unitaires dans tout le pays), les agents des PIC et CTC ont la possibilité de montrer leur mécontentement en faisant grève massivement et en participant aux manifestations.
Partout des mesures d’austérité sont annoncées. Les suppressions d’emploi sont légions au fil des restructurations. CQC est une machine à détruire l’emploi dans les centres et à dégrader les conditions de travail et de vie des agents.
En outre, les élections européennes à peine terminées, l’annonce du changement de statut en société anonyme, et à terme l’ouverture aux capitaux privés, pourrait revenir au grand jour. Le projet de loi pourrait être examiné en première lecture à l’Assemblée nationale en novembre. Loin d’améliorer le quotidien des postier-ères, cela favoriserait des actionnaires toujours plus exigeants au détriment de l’emploi, des salaires et des conditions de travail des agents.

Ce week-end mobilisons-nous pour exiger :

- Le respect des droits élémentaires du personnel,
- l'arrêt de CQC : arrêt des restructurations et des suppressions d'emplois,
- l'augmentation des salaires: 13eme mois, 300Euros d'augmentation, 3 euros par heure de nui travaillée
- des horaires et des conditions de travail compatibles avec une vie normale et respectueuse de la santé des agents,
- le retrait de projet de la modulation du temps de travail,
- la prise en compte de la pénibilité par la mise en place de la bonification retraite,
- l'abandon du changement de statut, de l'ouverture du capital et de la privatisation.

... voir le tract

Repost 0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 11:37
Alors même que La Poste, acteur essentiel de l’économie et du lien social du pays est fragilisée par la crise, sa tutelle envisagerait d’instaurer le J+2 pour le courrier et les colis.
Le gouvernement n’aura pas attendu longtemps après les élections européennes pour relancer la machine de la privatisation de La Poste, et tous les moyens sont bons pour dénaturer le service public.

Aujourd’hui, les démentis de La Poste ne portent pas sur le projet, qui fait bien partie d’un ensemble de mesures comme la fin du tarif unique du timbre, les batteries de boites aux lettres à l’entrée des villages ou le passage à la distribution 5 jours sur 7, tout ceci dans le cadre de l’ouverture totale du marché postal qui a été approuvée par le gouvernement Sarkozy en 2008.
L’application d’une telle mesure équivaut à une trahison de l’Etat, parce que les critères de qualité de service de La Poste sont une partie intégrante du service public. Le J+1 est inscrit dans un décret de 2008 et dans le contrat de service public signé par Christine Lagarde avec le président de La Poste en juillet 2008, qui prévoit des objectifs clairs pour le J+1 à 84% pour 2009 et 85% pour 2010, rien n’est prévu pour les années suivantes.

Pour la fédération SUD PTT, cette mesure, si elle s’appliquait, pourrait avoir des conséquences mortifères pour La Poste qui représente un tiers de confiance, sur la confidentialité des informations transportées mais aussi sur la certitude de leur acheminement le lendemain 8 fois sur 10. Les usagers devraient passer à des produits express (de La Poste ou des concurrents) pour avoir la garantie d’une livraison le lendemain, pour 10 à 20 fois le tarif d’un timbre aujourd’hui.
L’impact sur l’emploi pourrait porter sur la suppression de plusieurs milliers de postes, conséquence déjà confirmée de l’ouverture du marché postal.


SUD PTT dénonce l’instrumentalisation par l’Etat de la crise économique pour accélérer des réformes susceptibles de dégrader le service public, les liens de la collectivité et la cohésion sociale des territoires.

 

voir le communiqué
Repost 0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 15:35

Malgré la campagne de désinformation de La Poste qui annonçait par voie de presse (édition de samedi matin du Progrés) que des propositions satisfaisantes avaient été faites aux organisations syndicales et que la grève ne devrait pas être suivie, les postiers de St Symphorien d'Ozon se sont mobilisé et ont manifesté ce samedi matin devant les bureaux de postes et dans les rues de St Symphorien d'Ozon, Solaize, Communay, Ternay, Serezin et Simandres.


La pétition de soutien aux postiers a rencontré un franc succès auprés des usagers (Près de 600 signatures).

En attendant la suite des négociations, les facteurs de Symphorien d'Ozon, Solaize, Communay, Ternay, Serezin et Simandres sont mobilisés comme jamais et ne doutent pas que cette 1ere journée de lutte aboutira à des propositions concrètes, réalistes et responsables de la part de la direction du Rhône.

Photos






Repost 0

Présentation



Créé par les militants SUD PTT 69, ce blog a pour objectif d'informer les postier-es du Rhône de leurs droits, actions, lutte et infos dans leurs bureaux. Vous trouverez aussi un guide pratique, des tracts informatifs....Vous pouvez réagir et laisser vos commentaires sur les articles publiés. En vous inscrivant a la newsletter vous pourrez recevoir toutes les infos et mises à jour du blog.
Pour faire vivre ce blog, il est indispensable que chacun participe en envoyant ses informations, luttes, articles, billets d'humeur concernant leurs bureaux, leurs actions et leurs métiers et apporte suggestion et amélioration au blog.


Contact : blog@sudptt69.org

Recherche

Bulletin d'adhesion

Si vous n’aimez pas les syndicats en général, et SUD en particulier, n’allez pas plus loin...Pour les autres cliquez sur le lien bulletin d'adhésion SUD.

Contact

SUD PTT Rhône Ain Loire
128 rue du 4 Aôut
69100 Villeurbanne

Tel : 04 37 47 88 70
mail :
blog@sudptt69.org