Mobilité / Mutation

La Poste crée son ANPE

Pour la Poste, le tableau des mutations accessible aux seuls fonctionnaires a vécu. Place à la “Bourse d’emplois” ouverte, depuis le 22 septembre dernier, à l’ensemble des 280 000 postiers, dont 46 % de salariés de droit privé. Le projet s’inscrit dans une démarche de développement de la mobilité interne souhaitée par le groupe. Selon une charte, élaborée courant 2007, il appartient aux intéressés de prendre l’initiative, « en répondant à une offre d’emploi ». A charge, pour La Poste, d’organiser « l’accessibilité à l’information de tous les postiers sur les emplois offerts ». « Pour soutenir le processus, il nous fallait un outil performant qui permette aux postiers d’être acteurs de leur parcours », résume Joël Moreau, directeur de l’emploi.

La Poste veut tuer toutes les règles
C’est bien la mise à mort des mutations dont il s’agit. Pour la direction, ce mot semble devenu une insulte. Pire encore ce ne sont plus des appels à candidature qui seront mis en place, mais des “offres d’emplois” sur lesquels les postier-es seront en concurrence comme dans le système de promotion. De la même façon, les chefs d’établissement deviennent des “recruteurs”.
Pour SUD, c’est tout simplement le respect de règles statutaires, voire tout simplement des règles qui est en jeu. Le seul système valable et égalitaire aurait été d’instaurer le système de mutation y compris pour les salarié-e-s. Or dans le cas présent tout sera attribué selon un système où le subjectif aura toute sa place et où l’agent n’aura aucun moyen de recours.

Le net, le net, le net
La direction semble être tombée amoureuse transie des nouvelles technologies. Pour elle, tout semble devoir se régler à coup de souris, de clé usb et de clic sur le mulot. Or, nous savons très bien qu’une grande partie des postier-e-s n’a pas accès à internet. Mais pour La Poste, les bornes intranet régleront tout. Sauf que, vu le dysfonctionnement récurrent de ces bornes et l’inégalité d’accès, tout cela ne tient pas debout. Pour le courrier, les postiers pourraient consulter les bornes pendant la pause et en dehors du temps de travail, parce qu’il ne faudrait soit disant pas perturber le service. La Poste arrive même à faire avaler de la productivité dans le cadre de ce projet, cela en devient indécent. Pour SUD, c’est bien encore une Poste à deux vitesses qui sera mise en place. Avec une vraie discrimination pour ceux et celles, qui n’ont pas accès à l’intranet et aussi à l’Internet.

Pour la Poste l’outil doit mettre un terme aux processus “papier”. Proposé sur l’intranet, il est également accessible par Internet pour ceux qui ne disposent pas d’un poste de travail informatisé. D’ici à la fin de l’année, plus de 1 700 bornes interactives d’accès à l’intranet seront également installées au sein des pôles courrier et colis. L’application autorise une recherche multicritères (par métiers, départements, niveaux de classification…) sur les offres d’emploi du groupe. Elle permet surtout à tous les postiers d’accéder, au moyen d’un identifiant RH et d’un mot de passe, à un espace personnel doté d’une messagerie uniquement dédiée à la mobilité. « Les intéressés peuvent y postuler en ligne, créer des alertes et stocker jusqu’à cinq CV et autant de lettres de motivation »

Le portail mobilité:un outil pour exclure
Le système mis en place en place est destiné à exclure une partie des postier-e-s. Déjà la publication des “appels à candidature” était très aléatoire dans les servi - ces, la mobilité institutionnalise de fait cette réalité. Pour la Poste tout doit se régler par informatique et éviter au maximum le support papier (les candidatures sur papier devront même être rentrées informatiquement par les UGRH sur le portail mobilité pour que “les chefs d’établissement” puissent y avoir accès). Comble du cynisme, ces candidatures papier devraient être téléchargées par les postiers sur le portail intranet ou internet... un peu difficile pour des agents n’y ayant pas accès. La Poste comptait même sur les OS pour fournir les documents. La Poste se contrefout donc de savoir si tous les agents peuvent postuler ou non, ce qui compte pour elle, c’est d’avoir les pos - tiers qui lui conviennent. Et les postier-e-s n’ayant pas accès à Internet ou à intranet ne semble pas faire partie, pour notre direct
ion, de La Poste..*

 

 

 

Présentation



Créé par les militants SUD PTT 69, ce blog a pour objectif d'informer les postier-es du Rhône de leurs droits, actions, lutte et infos dans leurs bureaux. Vous trouverez aussi un guide pratique, des tracts informatifs....Vous pouvez réagir et laisser vos commentaires sur les articles publiés. En vous inscrivant a la newsletter vous pourrez recevoir toutes les infos et mises à jour du blog.
Pour faire vivre ce blog, il est indispensable que chacun participe en envoyant ses informations, luttes, articles, billets d'humeur concernant leurs bureaux, leurs actions et leurs métiers et apporte suggestion et amélioration au blog.


Contact : blog@sudptt69.org

Bulletin d'adhesion

Si vous n’aimez pas les syndicats en général, et SUD en particulier, n’allez pas plus loin...Pour les autres cliquez sur le lien bulletin d'adhésion SUD.

Recherche

Contact

SUD PTT Rhône Ain Loire
128 rue du 4 Aôut
69100 Villeurbanne

Tel : 04 37 47 88 70
mail :
blog@sudptt69.org


Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés