Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 13:41
lettre_verte_ecologie.jpgLa Poste lance ce 1er octobre sa formule de "lettre verte" censée satisfaire les usager-es, les impératifs environnementaux et la productivité.

La Poste se place dans le peloton de tête du transport d’objets en France, un projet visant à modifier les usages en matière d’envois n’est pas anodin et toutes ses conséquences doivent être mesurées, ce qui est loin d’être fait . Pour SUD PTT, le tableau n’est pas si vert que ça...

Conséquences sur les services rendus aux utilisateurs :

 Alors que les volumes décroissent en cette période de crise, que les produits de communications en concurrence avec la lettre empiètent de plus en plus sur les volumes courriers, La Poste propose de substituer 2/3 de son courrier J+1 par du J+2. Les consignes sont claires, tout déposant ne précisant pas le type d’affranchissement souhaité sera systématiquement affranchi au tarif « lettre verte ». En matière de stratégie, SUD PTT s’interroge sur type de futur recherché par les dirigeants de La Poste. Après avoir ouvert la voie de la fin du J+1, à quand la fin de la distribution 6 jours sur 7 ?

 

 L'environnement prétexte pour supprimer les emplois et réduire les coûts :

Le bon accomplissement du service public concrétisé par le J+1 et la distribution du courrier 6 jours sur 7 dépend du traitement rapide des envois dès leur dépôt. Le travail de tri et d’acheminement en nuit est donc rendu indispensable. Cette activité concerne environ 10 000 personnes actuellement. Le transfert progressif vers la formule « lettre verte » avec l’objectif des 2/3 permettra un temps de traitement en centre de tri beaucoup plus long, nécessitant donc moins de personnel, les machines étant gérées au maximum de leur productivité en journée.

SUD PTT émet une sérieuse mise en garde sur les conséquences sociales de la « lettre verte » avec la nécessité de nouvelles réorganisations. Les postiers subissent les effets incessants sur leur conditions de vie et de travail, depuis ces dix dernières années, avec des changements de leur régime de travail. Depuis 2005, Il y a eu 24 500 départs non remplacés dans les branches du courrier et du colis .

 

Alibi environnemental toujours,

Cette lettre doit permettre le transfert de volumes de l’avion vers le camion. Pourtant, la démarche développement durable à La Poste persiste à stagner dans son nuage de CO2. Rappelons simplement que la compagnie aérienne postale a été vendue en 2007 pour engager la transition vers le fret grande vitesse sur rail. 5 TGV devaient remplacer la flottille de 15 avions. Ce projet devait être porté par un partenariat SNCF-La Poste aujourd’hui en état de mort clinique. Même chose pour un projet de transport combiné fer-route lancé il y a un an et dont on n’a plus de nouvelles. Le choix délibéré de La Poste se porte donc sur le tout routier.


La substitution de 40 plates formes industrielles à 120 centres de tri souvent implantés près des voies ferrées et les regroupements de centres de distribution des facteurs-trices ont généré des déplacements supplémentaires pour le courrier qui parcourt des trajets aberrants. Des km supplémentaires aussi pour les postier-es dont les trajets domicile-travail se sont considérablement accrus. Résultat de cette stratégie de massification, malgré la baisse des volumes du courrier, les émissions d’équivalent CO2 sont en hausse vertigineuse (de 300 millions de tonnes en 2004 à 515 millions en 2010, sources rapports DD de La Poste), idem pour les kilomètres (de 912 millions de km en 2004 à 1 261 en 2009, soit + 25% ).

 

En conclusion, pour SUD PTT ce projet ne passera pas comme une lettre verte à La Poste. Avant le déploiement d’un tel projet, des négociations avec les organisations syndicales et de véritables études d’impact doivent être menées de manière objective. Il faut mesurer les conséquences de ce projet sur les usager-es, particuliers et entreprises, sur les postier-es mais aussi sur l’environnement, sous peine de mettre gravement en danger l’avenir de La Poste et son courrier.

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 15:53

CaricatureFT-34425.jpgSud-PTT a appris, avec stupeur, le suicide d’une collègue du centre financier de La Banque Postale de Paris, sur son lieu de travail à Paris (15eme arrondissement) en se défenestrant du 4ème étage. Elle travaillait au service « PCE ». Les raisons d’un suicide sont toujours complexes. Mais se suicider sur son lieu de travail n’est pas banal et implique nécessairement qu’il y ait un lien avec le travail.

 

La direction de La Banque Postale ne peut ignorer ses responsabilités !

Une nouvelle fois, pour se dédouaner de ses responsabilités, la direction avance que la collègue connaissait des problèmes d’ordre personnel. Pour Sud-PTT, il ne s’agit pas de polémiquer mais il est tout de même à souligner que si la direction avait connaissance de difficultés, elle aurait dû en tirer des conséquences, ce qui est loin d’être le cas. La priorité donnée aux chiffres et à la productivité laisse peu de place à l’humain ! Il n’est d’ailleurs pas anodin que notre collègue ait commis son acte sur son lieu de travail, un acte qui démontre qu’il existe un lien entre ce geste et le travail. Sud-PTT avait officiellement alerté la direction du centre et le président de La Banque Postale en ce début d’année que le délai de 18 mois entre deux réorganisations de service (un engagement national de la direction de La Poste) n’était pas respecté. Il s’agissait d’un manquement inexcusable dans un contexte particulièrement difficile. La collègue avait été en congé de maladie et avait repris le travail il y a 3 semaines.

Au centre financier de Paris, une situation très dégradée !!!

suicide-copie-1En effet, dès 2009, le médecin de prévention affirmait dans son rapport annuel que le risque psychosocial était le risque majeur dans ce centre. La progression, pour la seule année 2010, de l’absentéisme pour maladie de 17 à 24 jours d’arrêt maladie par an et par agent était un autre signal d’alarme plus qu’inquiétant. Pour autant, aucune mesure n’a été prise tant au niveau local que national. Les restructurations continuent à un train d’enfer accompagnées de leurs suppressions d’emplois : plus de 100 en 2010 et la trajectoire de 2011 est comparable (aujourd’hui, il ne reste plus que 1 391 agents dans ce centre). La seule prétendue action a consisté à la signature d’un accord minotaire sur la santé au travail vide de contenu et auquel Sud-PTT s’est opposé pour rappeler l’importance de cette question et l’urgence d’agir concrètement.

Lors d’un CHS-CT extraordinaire, le 15 septembre, la direction du centre a décidé une enquête pour connaître les motifs de l’acte de notre collègue. Pour Sud-PTT, il n’est pas nécessaire d’attendre les résultats de cette enquête pour réagir. Il faut, immédiatement, décréter un moratoire sur les réorganisations, donner un coup d’arrêt aux pressions individuelles et ouvrir des négociations avec les organisations syndicales afin d’évaluer les recrutements nécessaires.

SUD-PTT ne cesse de dénoncer  

La déstabilisation du personnel qui est la conséquence des désorganisations dans les services (PSC)

Les restructurations incessantes et les suppressions de poste et d’emplois obligeant à des reclassements (DCC services spécialisés, DCC production) La concentration des activités et des services

  Les pressions commerciales (objectifs de vente inatteignables pour beaucoup)

Les briefs, rebriefs, débriefs…et autres entretiens stupides.

La dégradation des conditions de travail par manque d’emplois.

 

Ne vous résignez pas…. RESISTEZ !

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 15:49

Devant le refus d’accéder à nos revendications, SUD PTT a décidé de déposer un recours devant le TGI de Paris pour réclamer l’égalité du complément poste fonctionnaire-salarié-es. La direction ne peut rester sourde à l’exigence d’une égalité salariale...

Pourquoi le Tribunal de Grande Instance ?

SUD PTT a fait ce choix pour permettre à l’ensemble des contractuelles de bénéficier de notre victoire si elle était prononcée par le Tribunal.
Pour SUD , il s’agit de faire avancer collectivement le droit.

Une autre organisation syndicale a fait le choix de passer uniquement par les Prud’hommes en ne faisant gagner que les salarié-es ayant déposé un recours et en laissant les milliers d’autres sur le bord de la route. Cette organisation syndicale a même été jusqu’à faire croire qu’une victoire aux Prud’hommes permettrait une évolution de la réglementation, ce qui n’est que pur mensonge... Pire encore, ce recours devait s’accompagner d’une obligation d’adhésion ou de payer intégralement les frais d’avocat, une drôle de conception du syndicalisme....

Si SUD gagne devant le tribunal, cette victoire contraindra La Poste à appliquer cette décision à l’ensemble des salarié-es.

Nous avons choisi l’efficacité plutôt que le clientélisme et la démagogie.

voir le tract

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 13:48

Le 18 octobre à La Poste, les postiers-ères vont être appelé-es à élire leurs représentants aux CAP-CCP et aux comités techniques. Cette élection servira également à mesurer la représentativité des différentes forces syndicales pour les 4 années à venir.

Elections aux comités techniques

d20110905_1.jpgPour la première fois, les représentant-es syndicaux aux Comités Techniques sont élu-es à la proportionnelle directement par les postier-es. L’aspect paritaire disparaît, les élu-es du personnel peuvent désormais s’exprimer majoritairement contre un projet. Ces comités techniques seront consultés chaque fois qu’il y a une réorganisation ou un changement du fonctionnement des services, sur la formation et le développement des compétences, l’égalité professionnelle et la lutte contre les discriminations...

 Au plan local comme au plan national, c’est l’occasion avec SUD de dire non aux projets de réorganisations qui détruisent l’emploi, créent de la précarité ou dégradent les conditions de travail.

Nos élu-es sont aussi les porte-voix des revendications et de la colère du personnel. Cette élection déterminera la représentatitivité. Ce principe est issu de la position commune adoptée par le MEDEF, la CGT et la CFDT en 2008. Depuis, en droit privé, seuls les syndicats dépassant le seuil de 10% aux élections professionnelles sont représentatifs.
Concernant La Poste, il s’agira d’obtenir un siège aux CT pour participer aux discussions avec la direction au niveau national, comme au niveau local.
Les résultats serviront aussi à désigner les représentant-es aux CHS-CT de La Poste, qui évoluent eux aussi vers plus de prérogatives.

Voir la liste SUD CT local dotc 69

Voir la liste SUD CT local DTELP 

 

Elections aux commissions administratives paritaires et aux commissions consultatives paritaires

d20110905_3.jpgComme pour les élections CT, il y a deux niveaux de vote : national et local (votre direction). Ces instances traitent les questions d’ordre individuel : discipline, appréciation, refus de temps partiel, inaptitude, etc. Pour défendre au mieux les agents, les élu-es SUD s’efforcent de prendre contact avec les agents concernés. Elire des représentant-es SUD, c’est aussi la garantie de ne pas faire siéger de simples béni-oui-oui face à des directions qui utilisent de plus en plus les CCP comme des antichambres pour supprimer des emplois. On retrouve cette même attitude au niveau des CAP nationales où des révocations sont de plus en plus souvent proposées pour des faits qui ne les justifient pas.
Avoir des élu-es SUD dans ces instances, c’est la certitude que vos représentant-es s’opposeront à une politique qui utilise les CAP-CCP comme des variables d’ajustement de l’emploi. 

voir la liste SUD CAP-CCP local dotc69

Voir la liste SUD CAP-CCP local dtelp69

 

Un vote pour marquer votre différence

d20110905_4.jpgRégulièrement, vous croisez les militant-es SUD, vous les appréciez pour leurs compétences, leur pugnacité face aux patrons. Dans cette période d’attaques tout azymut contre les salariés tant sur nos conditions de travail et notre pouvoir d’achat, que plus largement avec un gouvernement qui nous saigne, il est important de renforcer le syndicalisme radical.

  

Voter SUD, c’est accroître son poids vis-à-vis de la direction de La Poste. Mais c’est aussi renforcer la place de SOLIDAIRES au plan national et régional face au gouvernement.

Autocollant Sud Election recto

 

 

 

Voir la profession de foi SUD 

 

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 13:36

stress6Cet accord a été signé par la CGC, la CFTC, FO et la CFDT. La CGT se donne 10 jours de réflexion.

Pour SUD nous avons fait savoir notre refus de signer même si nous notons quelques bonnes choses. Ces dernières sont malheureusement noyées dans un texte qui fait la part belle aux promesses de futurs chantiers de discussions ou de rappels de notes de service et de BRH, présentés comme des avancées...

Diable !! Près d’un an pour faire reconnaitre à nos directions que des notes et textes officiels n’etaient pas appliqués ... pas de quoi crier victoire.

A quelques semaines d’élections professionnelles, la démarche a un fort relent électoraliste avec le risque bien connu que les promesses s’envolent comme toutes celles qui sont faites dans ce type de contexte.

En réalité, cet accord ne répond pas aux revendications du mouvement enclenché le 5 octobre 2010. Rien sur la RVB 2010, ni sur les tâches administratives et refus ferme de discuter sur l’assistance commerciale.

Il devenait urgent pour les directions de l’Enseigne et des Services Financiers d’éteindre le feu qui couvait chez les forces de ventes, il est regrettable d’avoir trouvé des organisations syndicales prêtent à servir de faire valoir et de caution.
Loin d’être une simple divergence de stratégie d’action et de pratique syndicale, à SUD, nous considérons que rien ne permet aujourd’hui de donner un blanc-seing à nos directeurs.

C’est le sens du refus de signer cet accord. Il fallait au contraire donner un signal fort pour redonner confiance aux agents des forces de vente.

Dans le Claque 40 dessous, de larges extraits de l’accord avec nos commentaires

Claque 40


Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 13:26

SUDPTT 77 a édité un guide contre le flicage médical à La Poste et les droits des personnels lors de contrôles Médica Europe ou SECUREX...

36 pages pour connaitre ses droits et les faire respecter pendant un congé maladie !

BrochuremaladieSUD-2-0ea3d

Voir le guide

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 13:22

Le numéro de Septembre du journal de la distribution édité par la fédération vient de sortir. 

Au sommaire :

-  Face aux restructurations : ne rien lâcher
-  Vente des quartiers : un quartier = un titulaire !
-  Lettre Verte : la lettre contre le J+1 !
-  Accidents du travail en baisse ?
-  Projet : regroupement de bureaux
-  Heures supplémentaires non payées : l’inspection du travail intervient
-  Des luttes qui gagnent

 

Voir le tract

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 13:45

rentree.pngPar note de service en date du 27 juillet 2011, La Poste a communiqué le barème applicable au 1er septembre 2011. La Poste annonce une hausse moyenne de 2,30% : pour SUD, le compte n’y est pas ! Face à l’augmentation du coût de la vie, et la politique de bas salaire en vigueur à La Poste,
l’allocation de scolarité n’est évidemment pas suffisante. Pour mieux connaitre ses droits SUD Postaux 75 a édité un tract dispo ci-dessous. 

 

voir le tract

Repost 0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:57

P1080052Lundi 5 Septembre, a été rendu le jugement concernant 15 postiers du département des Hauts de Seine. Le procès s’est tenu les 20 et 27 juin derniers devant le TGI de Nanterre.

La Poste est désormais coutumière du fait : pour faire passer restructurations et supressions d’emplois, elle multiplie pressions et sanctions disciplinaires à l’encontre des militants syndicaux qui organisent la riposte. Dans cette entreprise, le dialogue social est totalement inexistant, constat d’ailleurs partagé par l’ensemble des forces syndicales de La Poste. En fait de dialogue social, La Poste recourt systématiquement aux tribunaux, avec des moyens considérables : flicage constant des militants, huissiers sur de nombreux conflits, provocations dans le but de monter des dossiers à charge...

Une condamnation intolérable pour séquestration

Pour rappel, pour des faits de séquestration, les peines peuvent aller jusqu’à cinq ans de prison et 75000 euros d’amende. Dans le cas présent, le TGI relaxe 4 personnes et condamne les 11 autres à 1500 euros d’amende avec sursis et 500 euros de dommages et intérêts. Ce jugement est difficilement compréhensible car si la juge reconnait la séquestration elle condamne les prévenus à des faibles peines.. Cela rend le verdict totalement inacceptable, d’autant plus qu’aucun élément de preuve suffisant n’établit cette soi-disante séquestration. En conséquence, le jugement rendu est politique : il s’agit de criminaliser une fois de plus, l’action syndicale.

Ce verdict n’est pas anodin. Il se situe dans un contexte social très lourd, sur fond de plan d’austérité. C’est une nouvelle tentative d’intimidation du mouvement social, espérant ainsi museler toute forme de contestation.

Un appel nécessaire

Nous refusons cette décision de justice de classe. La fédération SUD PTT soutiendra tous les postiers qui feront appel du jugement.

P1080040P1080046P1080051

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 14:55

Secable.jpgCet été encore La Poste veut nous imposer plusieurs semaines de sécabilité gratos ! Nous ne la subissons déjà que trop tout le long de l’année, CA, CM, ASA, JAS… non remplacés. Sur plusieurs bureaux la boîte l’utilise comme un véritable moyen de gestion au quotidien, dérogeant en cela à ses propres règles qui stipulent que la «sécable» ne s’appliquerait qu’en cas d’absence inopinée.

Dans certains bureaux les absences sont tellement inopinée que les sécables sont prévues 3 jours avant. Anticiper les arrêts maladie en prévoyant de faire la sécable à l’avance...Ca doit être ça la recette miracle de la Poste pour lutter contre l’absentéisme. Cet année pas mal de bureaux du Rhône ont sécabilisé le 15 et 16 juillet (lendemains de jour férié) avec pour conséquences des dépassements horaires et une fatigue liée à la  surcharge de travail . Notons aussi que ce jour là bon nombre de nos dirigeants faisait le pont pendant que les postiers trimaient en plein cagnard pour certains jusqu'à 15 Heures sur leurs tournées.

La boîte n’a aucune limite pour se faire encore plus de thune sur le dos des agents ! Cela se traduit dans les faits par une fatigue physique et psychique de plus en plus insupportable pour l’ensemble des personnels. Il est temps de dire stop à ce système ! Sortons de ce cercle infernal qui se traduit par toujours plus de boulot, la casse de nos emplois pour des salaires scandaleusement misérables !

Même si le trafic baisse relativement sur cette période, nous considérons qu’il n’y a rien de scandaleux à «lever un peu le pied» en période estivale ! SUD a toujours rejeté «Facteur d’Avenir» qui génère entre autre la sécabilité et constitue d’une façon générale une véritable régression sociale pour les factrices et facteurs. Malheureusement SUD a été le seul syndicat à faire valoir son droit d’opposition au volet social (seul accord ayant été soumis à la signature…) de FA…Pour autant, plusieurs syndicats font le même constat négatif de la mise en place de ce système que la boîte refuse d’abandonner malgré plusieurs luttes sur l’ensemble du territoire.

SUD considère que toute forme de sécabilité doit être combattue et définitivement rejetée. Plus nous mutualisons plus nous sommes productifs et rentables et plus nous donnons un chèque en blanc à la Poste pour tuer nos propres emplois, jeter les plus anciens dehors et entretenir le chômage, notamment des plus jeunes !

Arrêt de la sécabilité, embauche de personnel, pas de suppression de quartiers, arrêt des réorganisations.

 La sécabilité ne se négocie pas, elle se combat !!!

 

 

Repost 0

Présentation



Créé par les militants SUD PTT 69, ce blog a pour objectif d'informer les postier-es du Rhône de leurs droits, actions, lutte et infos dans leurs bureaux. Vous trouverez aussi un guide pratique, des tracts informatifs....Vous pouvez réagir et laisser vos commentaires sur les articles publiés. En vous inscrivant a la newsletter vous pourrez recevoir toutes les infos et mises à jour du blog.
Pour faire vivre ce blog, il est indispensable que chacun participe en envoyant ses informations, luttes, articles, billets d'humeur concernant leurs bureaux, leurs actions et leurs métiers et apporte suggestion et amélioration au blog.


Contact : blog@sudptt69.org

Recherche

Bulletin d'adhesion

Si vous n’aimez pas les syndicats en général, et SUD en particulier, n’allez pas plus loin...Pour les autres cliquez sur le lien bulletin d'adhésion SUD.

Contact

SUD PTT Rhône Ain Loire
128 rue du 4 Aôut
69100 Villeurbanne

Tel : 04 37 47 88 70
mail :
blog@sudptt69.org