Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 22:29

IMAG0212Le gouvernement qui rabâchait que l’ampleur des manifestations diminuait, avant même qu’elles se déroulent, doit se rendre à l’évidence. La manifestation d’aujourd’hui, un samedi, a permis à de nouvelles catégories de la population d’exprimer, autrement que dans les sondages, le refus de ce projet de loi.

 C’est plus de 40 000 personnes qui ont manifesté contre la réforme des retraites le samedi 2 octobre à Lyon.

IMAG0214.jpgToute une population se lève contre l’injustice et les inégalités. Le gouvernement doit retirer son projet de loi et accepter de discuter enfin sur la seule façon d’équilibrer à long terme les systèmes de retraite : cesser les exonérations diverses qui privent les caisses d’une partie de leurs ressources, augmenter les cotisations patronales sans toucher aux investissements productifs mais en prenant sur les faramineuses et récentes augmentations de dividendes versés aux actionnaires.

Pour gagner ensemble, agissons maintenant ! 

IMAG0209.jpgL’Union syndicale Solidaires considère que le succès de la manifestation d’aujourd’hui s’inscrit dans le processus de construction de l’affrontement central nécessaire avec ce gouvernement pour le faire céder. En ce sens, elle soutient les mouvements de grève reconductibles et les actions de blocage en cours et appelle à étendre celles-ci. Forts des grèves et manifestations précédentes, de la mobilisation de catégories nouvelles de la population, nous ne doutons pas un seul instant que l’intersyndicale du 4 octobre relèvera le défi, en s’appuyant sur les grèves prolongées pour les étendre et en appelant dans l’unité à une grève reconductible, avant le 12 octobre.

C’est maintenant qu’il faut frapper fort pour stopper la régression sociale et pour inscrire une nouvelle page de conquêtes sociales.

IMAG0206.jpgIMAG0215.jpgIMAG0218.jpg 

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 17:17

IMAG0189.jpgUne fois de plus le gouvernement Fillon adopte une attitude totalement fermée, malgré plus de 3 millions de manifestant-e-s qui refusent le projet de loi.

Au lendemain de la journée de grève et manifestations du 23, l’ensemble des organisations syndicales nationales appellent à des manifestations partout en France le samedi 2 octobre. Prolongeant les très fortes mobilisations du 7 et du 23 septembre, les manifestations du samedi 2 octobre permettront de nous rassembler encore plus nombreuses et nombreux : salarié-e-s du secteur privé et du secteur public, chômeurs/ses, retraité-e-s, jeunes, nous serons des millions dans la rue pour exiger le retrait du projet de loi concocté par le patronat et le gouvernement. 

Unité dans l’action, pour gagner le retrait du projet ! 

Six organisations syndicales ont décidé de repousser la prochaine journée nationale de grèves et manifestations au 12 octobre. Encore une fois, nous regrettons ce refus de « battre le fer quand il est chaud » et n’avons pas signé le communiqué décidant cette date bien éloignée ; mais nous en prenons acte et réaffirmons notre volonté de tout faire pour que les salarié-e-s gagnent le bras de fer engagé par le gouvernement.

Des préavis de grève sont déposés à la Poste pour permettre de participer aux différentes manifestations le 2 octobre 2010.

 

 

Toutes et tous dans la rue

pour une grande manifestation unitaire le

  Samedi 2 octobre 2010

  Départ à 14 Heures

Place Jean Macé Lyon 07

 

 

Repost 0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 19:27

Le 23 septembre, les salarié-es du privé et du public ont manifesté à nouveau leur refus massif du projet de loi du gouvernement. A lyon , la manifestations a été aussi massives que le 7 septembre avec 36000 manifestants.

IMAG0194 

La Mobilisation continue ! IMAG0191.jpg

Les grèves restent fortes et montrent le maintien d’une opposition déterminée au projet du gouvernement. L’immense majorité des salarié-es et de la population, refusent le report de l’âge de la retraite à 62 ans et de l’âge d’annulation de la décote à 67 ans. Cette réforme est injuste et inacceptable : c’est ce qu’ont répété le 23 septembre des millions de manifestant-es.

Le gouvernement doit retirer sont projet !

IMAG0195Face à ces mobilisations répétées, ce gouvernement, ne peut rester sourd à l’opposition du pays et doit retirer son projet. C’est le moment d’accentuer la pression. Le projet a été voté à l’Assemblée Nationale mais il n’est pas encore voté au Sénat. Aujourd’hui, nous devons faire reculer ce gouvernement et imposer un autre partage des richesses dans ce pays.

 

 Poursuivons manifestations et grèves

Maintenant, il faut continuer les manifestations de rue massives. Il faut aussi se donner les moyens de paralyser l’économie et de frapper les intérêts des grands patrons en développant des grèves reconductibles unitairement et massivement. Il faut s'y préparer.

  IMAG0192

 

Partout discutons de nouvelles actions

décidons de reconduire la grève, partout où c'est possible !
 
 
Repost 0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 16:11

IMAG0188.jpgPlus de 35% des postières et postiers sont en grève ce mardi 7 septembre contre le projet de réforme des retraites. C’est la grève la plus importante depuis plusieurs années à La Poste, montrant bien l’opposition des postières et des postiers à un projet de réforme qui auraient des effets désastreux pour leurs retraites.

Depuis des mois, le gouvernement et certains média essayaient de convaincre que les salarié-es étaient résignés face au projet de réforme des retraites. Les derniers sondages disaient déjà le contraire. L’ampleur des manifestations et des grèves de ce 7 septembre montre que les salarié-es de ce pays, et notamment les postières et les postiers, refusent cette réforme, et pour cause : baisse des pensions, allongement de la durée de cotisations, inégalités renforcées vis-à-vis des femmes, obligation de travailler deux ans de plus !...

Le gouvernement est sur la défensive. Il apparait clairement comme l’ami des grands patrons et des grandes fortunes. Son projet ne peut pas se réclamer de la justice sociale. Les «affaires» l'ont fragilisé.

Dès avant la grève et les manifestations du 7 septembre, ce gouvernement arrogant et "droit dans ses bottes" s'est senti obligé d'annoncer des amendements au projet de loi, même s'ils sont limités.

Aujourd'hui, il y a des moyens financiers du côté des actionnaires et des plus riches. Imposer un autre partage des richesses, c'est la solution pour permettre le maintien de la retraite à 60 ans et l'amélioration du niveau des pensions.

Pour SUD PTT, pour gagner, il faut accentuer la pression, continuer les manifestations de rue, poursuivre la grève. Très rapidement...

Dès aujourd'hui, dès demain, dès la semaine prochaine... ! Pour SUD PTT, il faut construire une véritable grève générale reconductible dans ce pays !

Repost 0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 11:04

1 special-boulot-3L'inspection du travail pourra-t-elle, un jour, mener des contrôles à La Poste dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail ? En tant que société anonyme (SA) depuis le 1er mars, La Poste relève de sa compétence, tout comme EDF ou France Télécom.

 

Article Le Monde du 16 Aout 2010 

Mais un projet de décret, applicable pour les 146 000 fonctionnaires et les 115 000 salariés contractuels, prévoit de différer au 1er janvier 2012 les interventions des inspecteurs du travail. Dans une note du 27 juillet, la direction générale du travail (DGT), autorité centrale de l'inspection, indique que "dans la mesure où ce décret (...) n'est pas encore publié et qu'il implique un certain nombre de modifications pour l'entreprise, il est rappelé qu'il convient de continuer à différer les interventions de l'inspection du travail (...) jusqu'au 31 décembre 2011". "Souffrance au travail et suicides à La Poste : l'inspection du travail sommée d'aller voir ailleurs si on y meurt...", ironisait le syndicat SUD-PTT dans un communiqué du 6 août.

Pour l'heure, La Poste continue donc à s'appuyer sur sa dizaine d'inspecteurs de la santé et de la sécurité. Rattachés au président du conseil d'administration, ils n'ont pas de pouvoir de sanction, contrairement aux inspecteurs du travail. Ces derniers peuvent toutefois déjà intervenir mais dans un champ limité aux salariés contractuels de droit privé et seulement sur des questions liées au contrat de travail et aux heures supplémentaires.

Ce dernier thème fait d'ailleurs l'objet d'un bras de fer entre la direction et le syndicat SUD, et "les inspecteurs ont établi plusieurs procès-verbaux", témoigne Hugo Reis, secrétaire fédéral de SUD-PTT. Les inspecteurs peuvent également être "sollicités" dans des cas précis : "risque grave", "désaccord sérieux et persistant" entre la direction et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, etc. Un domaine d'action insuffisant pour SUD-PTT, qui demande le retrait de cette note "hallucinante", selon M. Reis. "La Poste est une SA, les inspecteurs doivent pouvoir venir la contrôler dès aujourd'hui", précise-t-il.

D'autant que la situation des personnels serait alarmante. Le Syndicat professionnel des médecins de prévention de La Poste a, le 20 mai, adressé une lettre ouverte au président, Jean Paul Bailly, décrivant "le mal-être au travail" des personnels. "La Poste crée des inaptes physiques et psychologiques", écrivait jean Paul Kaufmant, le président de ce syndicat qui regroupe 85 des quelque 140 médecins de prévention du groupe. La direction de l'entreprise, que nous n'avons pas pu joindre, avait alors répliqué que ce courrier était "exagéré par rapport à l'engagement de La Poste en matière de risques psychosociaux", selon l'Agence Emploi formation. Un accord sur la santé et le bien-être au travail est actuellement soumis à la signature des syndicats.

Pour Astrid Toussaint aussi, membre du conseil national du syndicat SUD-Travail affaires sociales, qui réunit des inspecteurs, "la note de la DGT n'est pas acceptable. Le délai imposé n'a pas de motivation juridique si ce n'est l'attente de la parution des décrets. Sauf que ce décret, on l'attend depuis longtemps". Précisément, depuis la loi du 20 mai 2005 relative à la régulation des activités postales. Et déjà, une note du 11 mai 2006 demandait aux inspecteurs de "différer les interventions dans l'attente de dispositions du décret d'application". Les dispositions en vigueur actuellement sont donc celles d'un décret du 28 mai 1982...

Les syndicats de La Poste ne sont cependant pas tous sur la même ligne que SUD. Nadine Capdeboscq, secrétaire nationale CFDT de la fédération F3C (conseil, communication, culture), estime ainsi que "c'est d'abord aux organisations syndicales d'agir en matière de santé au travail".

En 2012, les fonctionnaires et les salariés contractuels se verront donc appliquer les règles du code du travail en matière de santé et de sécurité au travail, "qui sont beaucoup plus exigeantes que ce décret de 1982", estime Mme Toussaint. Les postiers ont perdu la bataille contre la transformation de La Poste en SA. Mais ils pourraient y gagner en termes de conditions de travail.

 

Repost 0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 12:01

Bienvenue  à "Good Morning PicLand "  le blog des agents de toutes les PIC. Il succède au site "Côté Cour " , lui-même succédant à son tour au site "ACOPIC " .
Le but de ce blog est de parachuter des vivres et autres munitions (voire un peu de soutien et de réconfort) aux postiers travaillant dans les nouvelles plates-formes industrielles du courrier en les tenant informés de ce qu'il se passe ailleurs..

Horaires, "règles de vie", méthodes de management, faits divers, promotions, primes, luttes... toutes les infos permettant de défendre au mieux nos conditions de travail. Avec l'espoir, à terme, de fédérer toutes les PIC de France et de mener une action commune pour lutter plus efficacement.

Tout un programme...

 Mais pour cela ils on besoin de vous ! Alors n'hésitez pas à participer activement à la vie de ce blog en envoyant vos informations, vos témoignages, ou tout simplement en laissant un commentaire sur les articles publiés.

 

voir le blog





Repost 0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 11:49

SSO Que pense la population de lagrève des postiers 020Présents pendant 14 jours tous les matins dés 6 h15 pour le piquet de grève, les factrices et facteurs grévistes de St Symphorien d'Ozon ont fait preuve de courage et d'une solidarité sans faille pour tenter de raisonner la direction. Après 3 semaines de reprise, voici un point à froid sur la situation concernant:  

 

p La création d'une position de renfort à partir du 3 juillet 2010

Prévue pour aider les agents en dépassement horaire (d'où le mot « renfort »), force est de constater que ceux qui n'en ont pas besoin en bénéficient quand même. Un point sera fait en septembre.

Cette création d'emploi a permis à un CDD de voir son contrat, à temps complet, prolongé jusqu'à la fin de l'année 2010. Une commission de suivi sera organisée en novembre pour décider de la prolongation ou non du renfort.

 

p L'annulation de la sécabilité d'été pour tout le mois de Juillet

 La direction nous l'a répétée de nombreuses fois: « la sécabilité n'est pas négociable ». Si la sécabilité n'est pas négociable, les grévistes l'ont combattue... résultat 4 semaines en moins !!!

 

p La levée de toutes les sanctions

 Suite a l'action des facteurs « je rentre à l'heure », la Poste voulait faire de St Symphorien d'Ozon un exemple en distribuant moult sanctions (11 avertissements, 9 menaces de blâmes).

Malgré ses nombreux chantages et pressions (levée de préavis, absence de grève après le 1er juillet, accepter la sécable et dire oui à tout et n'importe quoi...), la Poste a compris sa folie en retirant toutes les sanctions prononcées. Un courrier individuel sera adressé à tous les agents concernés. Malgré l'engagement du directeur de procéder à la levée immédiate des sanctions, il est tranquillement parti en vacances sans respecter le relevé de décision!

p Le paiement en HS des catalogues pour 2010 et 2011

 Depuis plusieurs années, le sujet faisait débat. Les catalogues étaient compris dans la charge de travail et étaient considérés comme du travail gratuit par les agents...maintenant tous les agents de la distri bénéficieront du paiement en HS des catalogues VPC (1h pour 30 catalogues).

p L'abandon de la double fusion pour une simple fusion

 Depuis la nouvelle organisation de Janvier 2010, la Poste s'obstinait à rattraper la perte de rentabilité des machines sur le dos des facteurs en leur imposant une double fusion. En plus de la mauvaise qualité du TCD, la double fusion leur faisait perdre du temps.

Aujourd'hui, le problème est réglé. Depuis le 3 juillet tous les agents bénéficient d'une simple fusion: un seul lot de TCD est livré par jour.

 

p Compensation de 30 Min / Jour travaillé du 9 juin au 3 juillet.

 Pour mémoire ces compensations (du 9 juin au 26 juin) ont été obtenues à la suite du premier jour de grève (le 8 Juin 2010). Suite au deuxième mouvement de grève, la compensation a été prolongée jusqu'à la date d'embauche du renfort, soit le 3 juillet 2010.

p Relevé d'heure de fin de service et dépassement horaire

 La Poste ne paie toujours pas les dépassements horaires et refuse l'instauration du contrôle du temps de travail.

Seul un relevé d'heures de fin de service continuera d'être effectué par les agents cabine. La direction note dans le relevé de décisions que le relevé d'heures mis en place ne peut servir de base au paiement d'heures supplémentaires.

Suite à la rencontre entre les grévistes et l'inspection du travail, celle-ci est intervenue à plusieurs reprises à Corbas et à la DOTC, pendant et après la grève. Affaire à suivre...

NB: Nous rappelons aux agents de continuer à bien relever leurs dépassements horaires!

 

p Résultat de la DDI

Lors du premier jour de grève, la direction voulait faire patienter les agents jusqu'au 25 juin, en organisant une pseudo réunion avec la DDI le 21 juin). Elle était sensée remettre à plat l'organisation et analyser les dépassements horaires des facteurs de SSO.

Les agents lucides qui savaient bien que la direction jouait du pipeau ont continué la lutte en se mettant en grève illimitée. Ils ont été confortés dans leur position lorsque la direction leur a annoncé le 22 Juin (le lendemain de la réunion avec la DDI) que « l'organisation à SSO était bonne ».

p Epilogue

Toutes les avancées énoncées ci- dessus ont été obtenues grâce au courage des agents grévistes qui ont fait prévaloir le partage et l'intérêt collectif plutôt que l'égoïsme et l'intérêt personnel.  ls se sont battus pour l'ensemble du personnel sans compter le sacrifice physique, psychologique et financier. Une partie des grévistes était constituée de personnel de tous âges qui souffrent quotidiennement au travail, physiquement et souvent psychologiquement. Cette fatigue due à leur âge et/ou à leur charge de travail était totalement ignorée voire railler par la Direction et même d'autres agents du bureau. Grâce à ce mouvement de solidarité, ils ont pris conscience qu'ils ne sont pas seuls et qu'ils peuvent compter sur l'humanité de la majorité de leurs collègues. Maintenant, nous espérons que La Poste prendra conscience à son tour de la grande souffrance dans laquelle se trouvent certains agents.

 

SUD remercie les factrices et facteurs grévistes de ST Symphorien d'Ozon pour ces 14 jours passés ensemble sur le piquet. Rappelons que SUD avait répondu à la sollicitation du personnel qui avait été très défavorisé par la nouvelle réorganisation. SUD a ensuite été rejoint sur son dépôt de grève illimitée par FO.

 Voir le tract

 

Repost 0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 20:12

IMAG0055Aprés 14 jours de grève, les facteurs de St Symphorien d'Ozon reprendrons le travail lundi 26 juin. Présents tous les matins dés 6 h15 pour le piquet de grève, les facteurs grévistes ont fait preuve de courage et d'une solidarité sans faille pour faire céder la direction.

 

Ils ont obtenu :

- la création d'un renfort de 0,73 PT,

- l'annulation de la sécabilité du mois de juillet,

- le retrait de toutes les sanctions (avertissements, blames),

- le paiement des catalogues VPC,

- l'abandon de la double fusion au profit d'une simple fusion,

- Un relevé d'heure de fin de service,

- 2 RC, 1 RCY pour la reprise,

 

- La Poste ne lache pas sur le paiement des dépassements horaires et l'instauration du contrôle du temps de travail et ce malgré plusieurs interventions de l'inspection du travail pendant le conflit. La direction note dans le relevé de décisions que le relevé d'heures mis en place ne peut servir de base au paiement d'heures supplémentaires dans la mesure où l'établissement fonctionne dans le cadre d'un régime d'horaires collectif !!!

 

SUD remercie les factrices et facteurs de ST Symphorien d'Ozon pour ses 14 jours passés ensemble sur le piquet. Rappelons que SUD avait répondu à la sollicitation du personnel qui avait été très défavorisé par la nouvelle réorganisation. SUD a ensuite été rejoint sur son dépôt de grève illimité par FO.

 

photos grève St Symphorien d'Ozon

 

 

Repost 0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 18:58

4eme jourLa direction persiste dans l'absence de dialogue :

Après une première journée de grève, le 8 juin 2010, les facteurs de St Symphorien d'Ozon sont partis en grève illimitée depuis le 14 Juin 2010 ...

 

 

La pratique de la terre brûlée

Au moment où les médecins de la Poste et certains syndicats tirent la sonnette d'alarme sur le mal- être et la souffrance du personnel, la direction nie la réalité, fait durer le conflit et pratique la répression. En réponse à la souffrance des agents, la DOTC69 a prononcé 13 avertissements et 7 menaces de blâmes ! C'est scandaleux ! La direction mène une véritable guerre contre le personnel et les organisations syndicales dépositaires des préavis de grève SUD et FO. Arrêts maladie, factrices en larmes, personnel sous pression ... la Poste joue le pourrissement et se comporte en patron voyou!

 

Chronologie d’un dialogue social pourri !!!

Acte 1 : Le 8 juin, les facteurs et factrices de St Symphorien d'ozon se mettent en grève. La demande exprimée dès le début est simple: levée des sanctions abusives, paiement des dépassements horaires, création de tournées, arrêt de la sécabilité, respect du personnel...

La direction refuse tout en bloc et pour gagner du temps et endormir le personnel, sort de son chapeau une nouvelle estimation des tournées pour le 25 juin.

 

Acte 2 : Sentant que la direction veut encore et toujours gagner du temps et les mène en bateau, les facteurs décident de partir en grève illimitée à partir du lundi 14 Juin.

 

Acte 3 : Pour pourrir le conflit, La Poste menace le personnel, prononce de nouvelles sanctions, refuse de négocier avec SUD, FO et le personnel et rejette toutes leurs propositions et revendications.

Pour tenter de finir de décapiter la grève, la direction a rencontré le militant local de la CFDT (non dépositaire du préavis de grève), le 10 juin, en bilatérale et organise avec elle, dès le lendemain, une prise de parole surréaliste où à tour de rôle ils vont faire pression sur les facteurs pour les dissuader de faire grève !!!

 

Qui sème la terreur récolte la révolte ...

En réponse aux intimidations et manipulations de la direction, la majorité des facteurs et factrices de St Symphorien d'Ozon sont en grève depuis lundi 14 juin. Ils ont rencontré l'inspection du travail, l'assistance social, les médias, alerté le médecin de prévention et fait signer des pétitions aux usagers pour que la Poste cesse ses pressions hallucinantes et entendent enfin leurs revendications.

 

Toutes et tous derrière eux ! Ensemble luttons contre les projets néfaste de la Poste et dénonçons leurs méthodes !!!

 

Voir le tract

Article du progrès du 16 juin

 

 

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 18:35

   

Depuis la mise en place en janvier 2010 d'une nouvelle organisation facteur d'avenir, les conditions de travail des facteurs de St Symphorien d'Ozon se sont considérablement dégradées. La direction de la Poste faisant la sourde oreille aux revendications des facteurs de St Symphorien d'Ozon, ils ont décidés de lutter et de continuer leur action par un premier jour de grève le Mardi 8 Mai 2010.

Parce qu'il en ont marre de subir les projets dévastateurs de la Poste, qu'ils sont fatigués de terminer leurs journées à point d'heures au détriment de leurs vie privée et de leurs santé, qu'il sont écœurés du mépris que leur porte la direction, ils ont décidé de lutter tous ensemble. Le personnel de St Symphorien d'Ozon et le syndicat SUDPTT exige de la part de la direction:

 

 

c la création de tournées et d’emplois nécessaires au respect des 35 heures,

c l’arrêt des pressions, menaces et sanctions sur le personnel.

c le respect strict des horaires de travail,

c la mise en place d’un contrôle du temps de travail,

c le paiement de tous les dépassements horaires effectués par les facteurs,

c la transformation des CDD en CDI,

c l’arrêt immédiat de la « sécabilité »,

 

 

Tract Grève SSO

Communiqué usagers

 

Article du progrés du 9 juin 2010:

 

Ce mardi 8 juin, tous les facteurs de la Poste de Saint-Symphorien-d’Ozon, ont manifesté « leur ras-le-bol des heures supplémentaires effectuées, non payées et la dégradation de leur condition de travail » : expliquent-ils. Xavier Bennegent, syndicaliste Sud PTT ajoute : « La direction de la Poste joue sur l’ambiguïté entre la restructuration du service et le dispositif de compensation financière mis en place qui prévoit le paiement des heures supplémentaires sur une durée déterminée. Le calcul se fait sur l’heure de fin de service effective, sur lequel sont déduits les repos compensateurs accordés pour l’apprentissage du tri général. » Marc Bertrand, syndicaliste FO et responsable courrier du Rhône complète : « 13 avertissements ont été reçus dans ce bureau de poste pour des dépassements d’horaires ou pour dénoncer le retour du courrier non distribué à l’heure de fin de service, la Poste utilise tous les moyens légaux pour ne pas payer la réalité des heures supplémentaires. La direction joue sur la moyenne du temps de travail effectué sur 8 à 12 semaines pour retrouver les 35 heures ».
Extrait de la première lettre du 31 mai reçue par les facteurs : « … Vous avez refusé d’effectuer la sécabilité prévue… Ce comportement constitue un manquement à vos obligations professionnelles et de ce fait pourrait être sanctionné s’il devait se reproduire ». Le 2 juin, ils ont reçu un nouveau courrier de Pierre Pick, directeur d’établissement qui écrit : «J’ai eu à regretter de votre part les agissements fautifs suivants : les lundi 31 mai et le 1er juin contrairement aux consignes données par la hiérarchie vous avez refusé de porter votre partie de tournée sécable selon l’organisation « Facteur d’Avenir » mise en place dans l’établissement le 19 janvier 2010. Ce comportement constitue un refus d’assurer l’intégralité des obligations de service qui vous incombent et porte atteinte au bon fonctionnement et à la qualité du service. En conséquence, pour ces faits, je vous inflige par la présente la sanction de l’avertissement. Si vous renouveliez ce comportement fautif, une sanction plus grave pourrait être envisagée. »
Les facteurs sont en colère et déçus, certaine en larme, ils ne refusent pas de faire la mutualisation, mais « n’arrivent pas à écouler le travail et les heures supplémentaires trop importantes». Hier, ils ont reçu un troisième courrier leur demandant de s’expliquer.Vers 10 heures, tous ensemble ils ont rejoint le Centre de tri de Corbas pour rencontrer Pierre Pick.

 

Les facteurs ont rejoint le Centre de tri de Corbas pour rencontrer le chef d'établissement :

 

C’est finalement Hélène Cano, directrice des ressources humaines qui les a reçus, elle a noté leurs revendications, le retrait des sanctions, le paiement des heures. Ils lui ont confié : «Notre bureau n’a jamais été dans le rouge depuis la restructuration et la suppression d’une tournée, nous passons à 20 tournées à découvert, l’agent est démotivé, si avant il revenait facilement sur ses congés, aujourd’hui il ne peut plus le faire avec des RTT trop espacés et face à la nouvelle charge de travail », Frédéric Poncet syndicaliste Sud PTT ajoute : «les chiffres sur la baisse du trafic sont calculés au niveau national et ne reflète pas la réalité des bureaux, Pierre Pick ne comprend pas pourquoi nous n’y arrivons pas et met en cause notre cadence, notre compétence, c’est du mépris et la direction ment à la presse, quand elle dit qu’elle paye nos heures.» Fabrice souligne : « nous voulons plus de considération, que la direction tienne compte des nouveaux quartiers, on passe de 500 foyers à 700" les larmes : « ma vie de famille ne ressemble plus à rien, la fatigue plombe ma vie privée, si je finis à l’heure avec un retour de courrier je suis sanctionnée, si je finis en retard aussi, je ne mange plus je ne peux plus prendre de pause». Devant les prises de service anticipées avouées, Hélène Cano a réagi : « Vous devez respecter votre horaire d’arrivée, en cas d’accident vous n’êtes pas couverts ». En chœur ils ont répondu : « Et pour les horaires de fin de service alors ? ».
A11h30, Pierre Pick leur a accordé à 5 d’entre eux un entretien. La direction communique : "Suite au dépôt d’un préavis de grève d’une journée déposé par le syndicat Sud, le courrier n’a pu être distribué aujourd’hui mais le sera dès demain. Les colis ont tous été distribués.Le dialogue social permanent au sein
de la plate-forme se poursuit puisque la direction a proposé une nouvelle rencontre aux organisations syndicales. Le préavis de grève déposé par Sud pour la journée d’aujourd’hui porte notamment sur le paiement d’heures supplémentaires et la mutualisation de tournée. Dans le cadre de la nouvelle organisation du travail au sein de la plate-forme, l’ensemble des facteurs de St Symphorien a bénéficié dès le 19 janvier et durant 2 mois d’heures supplémentaires afin de compenser l’adaptation aux nouvelles tournées ainsi que de formations dédiées. Les organisations syndicales ont été reçues à plusieurs reprises par la direction du centre suite aux difficultés de certains facteurs après 4 mois d’adaptation. La direction a donc engagé le raccompagnement des tournées, ce raccompagnement s’achèvera le 15 juin prochain. Le bilan de cette étude sera présenté aux organisations syndicales et la direction prendra les mesures nécessaires".

 

 

Repost 0

Présentation



Créé par les militants SUD PTT 69, ce blog a pour objectif d'informer les postier-es du Rhône de leurs droits, actions, lutte et infos dans leurs bureaux. Vous trouverez aussi un guide pratique, des tracts informatifs....Vous pouvez réagir et laisser vos commentaires sur les articles publiés. En vous inscrivant a la newsletter vous pourrez recevoir toutes les infos et mises à jour du blog.
Pour faire vivre ce blog, il est indispensable que chacun participe en envoyant ses informations, luttes, articles, billets d'humeur concernant leurs bureaux, leurs actions et leurs métiers et apporte suggestion et amélioration au blog.


Contact : blog@sudptt69.org

Recherche

Bulletin d'adhesion

Si vous n’aimez pas les syndicats en général, et SUD en particulier, n’allez pas plus loin...Pour les autres cliquez sur le lien bulletin d'adhésion SUD.

Contact

SUD PTT Rhône Ain Loire
128 rue du 4 Aôut
69100 Villeurbanne

Tel : 04 37 47 88 70
mail :
blog@sudptt69.org